L’Audi la plus économe en carburant de tous les temps a maintenant 18 ans, et ses propriétaires roulent encore aujourd’hui avec 3 litres aux 100 km.

L’Audi la plus économe en carburant de tous les temps a déjà 18 ans, et ses propriétaires la conduisent encore aujourd’hui avec 3 litres aux 100 km.

/

En termes d’efficacité opérationnelle, le développement des voitures a fait des progrès significatifs au cours des dernières décennies, et il est donc évident que les nouvelles voitures les plus efficaces devraient voir le jour aujourd’hui. Mais il faudrait que quelqu’un le veuille, ce qui n’est pas le cas, si bien que même pour obtenir l’Audi la plus économe en carburant, il faut remonter assez loin dans le temps.

Pendant une bonne quinzaine d’années, les constructeurs automobiles n’ont eu d’yeux que pour l’efficacité opérationnelle des nouvelles voitures. Il était déjà clair à l’époque que l’alpha et l’oméga de leur existence allait devenir la soumission à des normes les obligeant à minimiser les émissions de CO2 sur papier de leurs voitures, mais personne ne savait jusqu’où cela irait. C’est pourquoi les start-stops, le downsizing, l’hybridation, l’électromobilité… Il n’y a pas d’autre raison principale à cela, toutes ces mesures techniques controversées aux effets factuels ambigus ont connu ou connaissent leur renommée parce qu’elles réduisent la consommation de papier ou les émissions de CO2. Il est donc intéressant pour les constructeurs automobiles d’y investir même si l’impact sur l’appétit réel est insignifiant ou nul.

Mais cela ne change rien au fait qu’en termes d’efficacité opérationnelle, le développement a beaucoup progressé depuis lors. Les moteurs à combustion interne peuvent désormais être beaucoup plus efficaces, les pertes internes des systèmes de type boîte de vitesses ont été réduites, les pneus combinent mieux l’adhérence et une faible résistance au roulement, l’aérodynamique a évolué et les matériaux capables de combiner résistance et légèreté sont devenus plus facilement disponibles. Produire des champions de l’efficacité n’est pas un problème aujourd’hui, mais personne ne les fabrique – le papier a pris le pas sur la réalité, de sorte que les constructeurs automobiles préfèrent gaspiller tout ce savoir dans un SUV électrique de deux tonnes dont l’autonomie en conditions réelles passera de 250 à 263 km.

Avant cette époque, les chiffres sur papier n’étaient pas vraiment un jeu. Et il y avait des ingénieurs fous qui étaient obsédés non seulement par la vitesse, mais aussi par l’efficacité. Le plus grand d’entre eux était Ferdinand Piëch, qui obligeait ses subordonnés à chercher les limites du possible dans ce domaine. C’est ainsi qu’est née la VW Lupo 3L, une voiture follement attachée à l’efficacité qui pouvait rouler avec moins de 3 litres de diesel aux 100 km. Nous nous en sommes souvenus récemment et c’est en fait une voiture assez connue. En revanche, on sait moins que la même approche a donné naissance à une voiture similaire sous la bannière Audi. Et c’est encore plus fou à sa manière.

Parce que la Lupo est un vairon parmi les vairons, une très petite voiture de banlieue, Audi a créé une A2 avec la même motivation. Il ne s’agit pas d’une grande voiture, mais d’un petit monospace qui peut facilement servir à une famille plus modeste. Elle est également équipée d’un moteur 1.2 TDI de 61 ch et 140 Nm, d’une boîte de vitesses spéciale et d’un grand nombre d’autres améliorations aérodynamiques et d’allègement. Bien qu’elle soit nettement plus imposante, elle était censée pouvoir rouler avec une consommation combinée de 3 litres de diesel aux 100 km. C’est ce qu’elle a pu faire, mais rien de comparable à ce que les Quatre Anneaux ont produit à nouveau. Et vous savez quoi ? Cette voiture roule encore aujourd’hui avec cette consommation dans les mains de ses propriétaires.

C’est ce que montrent les statistiques de la Dutch Auto Week, qui recueille des données sur la consommation de tout type de véhicule auprès d’innombrables propriétaires de voitures différentes. Il s’agit donc de chiffres tout à fait réels, provenant de personnes réelles conduisant de vraies voitures, sans laboratoires ni tests spécifiques. Pourtant, même 18 ans après la production du dernier exemplaire de la version 1.2 TDI « 3L » (qui n’était généralement pas appelée ainsi officiellement), l’A2 parvient toujours à ravir ses propriétaires avec une efficacité extrême.

Les propriétaires de cette voiture consomment en moyenne 3,35 litres de diesel aux 100 km, ce qui est très proche des 3 litres de diesel aux 100 km revendiqués par Audi. Personne n’atteint une telle efficacité à long terme, mais les meilleurs conducteurs s’en sortent avec 3,24 l/100 km. C’est aussi incroyablement bas, et cela montre bien que cette voiture n’a pas été construite pour répondre à des normes, mais pour démontrer une réelle efficacité opérationnelle.

Je n’ai pas d’expérience avec l’A2 3L, mais la Lupo 3L est presque plus difficile à conduire pour beaucoup que l’inverse, elle va tout seul. Pourtant, même une A2 aussi efficace n’est pas entièrement lente, avec un cent en 14,9 secondes et une vitesse de pointe de 168 km/h, surtout ce dernier chiffre, elle bat n’importe quelle voiture électrique moderne. Il est dommage que plus personne n’essaie de produire de telles voitures, le zéro électrique en papier est bien plus facile à atteindre.

L'Audi la plus économe en carburant de tous les temps a maintenant 18 ans, et ses propriétaires la conduisent encore aujourd'hui avec 3 litres aux 100 km - 1 - Audi A2 12 TDI 3L official period 01L'Audi la plus économe de tous les temps a déjà 18 ans, les propriétaires la conduisent encore pour 3 litres aux 100 km - 2 - Audi A2 12 TDI 3L oficialni dobove 02L'Audi la plus économe de tous les temps a déjà 18 ans, les propriétaires la conduisent encore aujourd'hui pour 3 litres aux 100 km - 3 - Audi A2 12 TDI 3L oficialni dobove 03
L’Audi A2 avec le moteur 1.2 TDI, également connu sous le nom de 3L, fonctionne en fait avec « 3L ». C’est toujours l’Audi la plus économe en carburant en termes réels, et les propriétaires n’ont aucun problème à s’approcher de la consommation annoncée dans le monde réel, même 15 ans après la fin de la production. Photo : Audi

Source.

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion du rédacteur ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.