En République tchèque, les Mercedes coréennes peuvent être achetées d’occasion à un prix inférieur à celui d’une Octavia de base après quelques années.

La Mercedes coréenne peut être achetée à peine utilisée en République tchèque, moins chère qu’une Octavia de base après quelques années, ce qui montre pourquoi c’est un tel flop.

/

C’est une offre plutôt rare dans notre pays, mais elle n’en est que plus intéressante. Les raisons de vouloir une voiture aussi grande, luxueuse et puissante ne manquent pas, surtout quand, avec 33 000 miles au compteur, elle coûte moins cher qu’une Octavia de base. Mais faut-il en vouloir une ? Et qui devrait la vouloir neuve ?

Il y a quelques jours, nous avons pu récapituler le « succès » des ventes de la Genesis en Europe jusqu’à présent. Les guillemets sont malheureusement mal placés, car on ne peut absolument pas parler de véritable succès. La marque créée et contrôlée par Hyundai, censée concurrencer principalement Audi, BMW et Mercedes, est toujours à la peine deux ans après son arrivée sur le marché européen.

Cette année, les Coréens n’ont vendu que 1 349 voitures sur le vieux continent, ce qui est tout simplement un fiasco et rien d’autre. C’est le nombre de voitures que BMW vend ici en 5 jours environ, et ce uniquement avec l’aide de la série 3. En tout et pour tout, nous parlons de 100 fois les ventes de Genesys par les Allemands. Il y a un certain nombre de raisons à cela, qui vont d’une image de prestige plus largement invisible à l’aversion naturelle de la clientèle typique de voitures similaires pour tout ce qui est nouveau, mais on peut s’en accommoder. Ce qui est très difficile à gérer, c’est le coût d’achat de ces voitures.

Ce sont des vaisseaux connectés, mais le résultat est que l’achat d’une Genesys est une sorte de suicide économique. Ce ne sont pas les prix d’achat qui sont en cause, ils peuvent paraître attractifs, mais les baisses de valeur sont brutales en raison de l’intérêt minime du marché de l’occasion, et une voiture que nous avons rencontrée dans une publicité tchèque l’illustre très clairement. Il s’agit de la Genesis G80, la génération encore actuelle de la berline à la frontière entre la classe moyenne supérieure et le haut de gamme, bref quelque chose entre les Mercedes E et S, qui sous sa forme liftée est déjà officiellement vendue en Europe ainsi que la plus grande G90. La version préfacelift ne pouvait être importée que des États-Unis ou d’autres pays hors de l’UE où elle était disponible, et son offre en tant que voiture d’occasion est donc assez rare ici. Et c’est pour cela qu’elle est moins chère.

Ne tournons pas autour du pot : un Pragois propose à la vente une G80 de 2019, une voiture de 4 ans avec seulement 33 450 km au compteur, pour 589 000 couronnes tchèques. C’est presque une blague, cependant, il s’agit d’une grosse voiture récente avec une finition Sport élevée et quelques extras, un moteur V6 3.8 de 316bhp et une transmission intégrale. L’équivalent modernisé d’une telle voiture coûte aujourd’hui environ 75 000 euros, soit environ 1,8 million de couronnes tchèques. Avec l’Octavia Active de base à 619 900 CZK, c’est la bonne affaire de l’été.

Ou pas ? Telle est la question, en fonction de la prochaine chute de valeur, mais celle qui a eu lieu jusqu’à présent montre le mieux pourquoi la clientèle des marques allemandes coûteuses ne s’intéresse pas à la Genesis. Non pas que les grandes Audi, BMW et Mercedes soient des valeurs sûres, mais c’est vraiment extrême. Nous parlons d’une perte de valeur d’environ 1,2 million de livres sterling sur 33 450 miles, soit environ 36 livres sterling par mile parcouru rien qu’en perte de valeur. Il s’agit là d’un plaisir très coûteux. Si l’on ajoute le trajet de Prague à Brno et retour, avec quelques balades à l’arrivée (450 km), on se retrouve avec plus de 16 000 couronnes tchèques en moins. Il faut être riche. Et encore, les riches n’achètent pas des voitures à 2 millions.

Il ne fait aucun doute que la G80 Sport V6 sera une belle voiture, pour un prix de 589 000 euros. Mais du point de vue de l’acheteur d’une voiture neuve, avec de telles perspectives de revente, c’est un non-sens économique.

Une Mercedes coréenne peut être achetée d'occasion en République tchèque pour moins cher qu'une Octavia de base après quelques années, ce qui explique son échec - 1 - Genesis G80 ojety price sale CR ilu 01La Mercedes coréenne peut être achetée à peine utilisée en Europe, moins chère qu'une Octavia de base après quelques années, montre pourquoi c'est un tel flop - 2 - Genesis G80 ojety price sale CR ilu 02La Mercedes coréenne peut être achetée à peine utilisée en Europe, moins chère qu'une Octavia de base après quelques années, ce qui montre pourquoi c'est un tel flop - 3 - Genesis G80 ojety price sale CR ilu 03La Mercedes coréenne peut être achetée à peine utilisée en Europe, moins chère qu'une Octavia de base après quelques années, montre pourquoi elle est un tel flop - 4 - Genesis G80 ojety price sale CR ilu 04La Mercedes coréenne peut être achetée à peine utilisée en République tchèque, moins chère qu'une Octavia de base après quelques années, montre pourquoi c'est un tel flop - 5 - Genesis G80 ojety price sale CR ilu 05La Mercedes coréenne peut être achetée à peine utilisée en République tchèque moins chère qu'une Octavia de base après quelques années, montre pourquoi c'est un tel flop - 6 - Genesis G80 ojety price sale CR ilu 06
Il est désormais possible d’acheter une Genesis G80 Sport similaire, apparemment d’origine américaine, utilisée en République tchèque. Pour son prix, il s’agit d’une petite folie après 33 450 miles, mais les premiers propriétaires trouvent que de telles voitures sont un cauchemar. C’est pourquoi elles ne se vendent pas. Photo d’illustration : Genesis

Sources : Hyundai Genesis G80 Sport 3.8L@Sportovnivozy.cz, Genesis

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion de la rédaction ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.