Jeep électrique à l’origine, la version à combustion interne fait son chemin dans les ventes. Elle se vend désormais 15 fois plus que la version électrique dans notre pays et s’apprête à conquérir d’autres marchés.

A l’origine une Jeep entièrement électrique, la version à combustion interne se vend de plus en plus. Elle dépasse désormais l’électrique dans une proportion de 15:1 dans notre pays et se dirige vers d’autres marchés.

/

Une fois de plus, le terme « erreur » ne s’applique pas. Les clients ont tourné le dos aux intentions du constructeur automobile de telle sorte qu’ils n’achètent presque plus la version qui devait à l’origine être vendue en tant qu’exemplaire unique. La situation est telle que la stratégie a dû être modifiée dans les îles britanniques également.

Pendant la quasi-totalité de l’année dernière, nous avons assisté à un remarquable redressement de Jeep aux États-Unis. L’année dernière, le constructeur avait déjà introduit la nouvelle Avenger en Europe sous la forme d’une voiture exclusivement électrique, ce qui était une bonne idée, mais qui s’est soldée par un échec commercial. Heureusement, le constructeur l’a très vite compris et a proposé quelques mois plus tard une version thermique pour certains marchés « sous-développés ». Et après son succès en Italie, en Espagne et en Pologne, il a commencé à la vendre dans d’autres pays, y compris ici. Même si les livraisons de cette variante ont été artificiellement limitées pour que Jeep ne dépasse pas les émissions moyennes de CO2 qu’elle ne paierait pas dans l’UE, la version initialement tout électrique est devenue une alternative secondaire en l’espace d’une douzaine de mois.

Selon les données de JATO Dynamics, il en va de même à l’échelle paneuropéenne, puisque plus des deux tiers des Avengers vendus sur le vieux continent sont des véhicules à moteur thermique. C’est remarquable à une époque où ces voitures ne se vendent que dans la mesure où elles le peuvent artificiellement. En fin de compte, cependant, les préférences du public sont mieux mises en évidence par les résultats de quelques marchés « courbés » comme le nôtre, où « seuls » les mécanismes de redistribution de l’UE s’appliquent, les avantages locaux pour les VE étant négligeables.

Si l’on examine les chiffres de la SDA pour le mois de décembre, on constate que 16 Avengers ont été vendues ici, dont 15 étaient des véhicules à combustion. Le solde des ventes pour le dernier mois enregistré est donc de 15:1 et démontre surtout le manque d’intérêt pour les versions électriques. Essayez d’appeler les concessionnaires qui vous vendent et vous verrez exactement l’impact de ce qui précède – version électrique n’importe quand, n’importe qui, combustion interne n’importe qui et n’importe quand. Pourtant, le résultat est cet équilibre. Il convient d’ajouter que la version à combustion interne donne l’impression d’être davantage axée sur les chiffres, le seul trois cylindres 1.2 essence de 100 ch proposé n’étant pas quelque chose qui suscite explicitement le désir. Malgré tout, le résultat est ce qu’il est.

La raison d’un tel avantage commercial ne réside certainement pas dans les limites techniques de l’un ou l’autre concept, mais aussi dans le prix. Alors que l’Avenger électrique démarre ici à 900k avec un pack de batteries de 54kWh équivalant à environ un réservoir de 14 litres de diesel, ce qui offrira une disponibilité adéquate, la version essence avec des possibilités d’utilisation pratiquement illimitées coûte un tiers ou 300k de moins. Et ce, s’il vous plaît, dans l’équipement pour lequel vous devez payer 80 000 euros de plus pour la version électrique. Qui achètera la version électrique pour 380 000 CZK de plus ? Pourquoi le feraient-ils ?

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que Jeep n’ait pas d’autre choix que de proposer l’Avenger à moteur thermique sur des marchés beaucoup plus favorables à l’électricité. La promesse de proposer la voiture avec un moteur à combustion interne au Royaume-Uni a donc été tenue, et nous nous attendons à ce que la nouvelle rebatte les cartes comme elle l’a fait ailleurs. Alors que la version électrique de l’Avenger est proposée à partir de 34 800 £ (environ 1 010 000 £) au Royaume-Uni, la nouvelle version essence de base est disponible à partir de 23 600 £ (environ 684 000 £). Là encore, il s’agit d’une différence considérable, le prix supplémentaire qui en résulte se situant en dessous des offres de tous les principaux modèles rivaux.

Même l’Avenger E-Hybrid, qui n’est pas encore disponible et qui associe le même moteur 1,2 litre à un moteur électrique de 28 ch et à une boîte de vitesses automatique à six rapports, est proposée à partir de 25 300 £, soit environ 733 000 £. Encore une fois : Combien de personnes achèteront la version électrique ? Il s’agira inévitablement d’une fraction, et nous devons nous poser une question. A-t-il été difficile de faire ce calcul à l’avance ? Les gens ne paieront pas plus pour moins, sauf s’ils ont une raison particulière de le faire. Et la plupart du temps, ce n’est pas le cas…

A l'origine, la Jeep était exclusivement électrique, mais la version à combustion interne a le vent en poupe. Elle dépasse désormais les ventes de véhicules électriques dans une proportion de 15:1 ici, et se dirige vers d'autres marchés - 1 - Jeep Avenger 2023 12 Turbo moteur à combustion interne autres marchés 01A l'origine une Jeep uniquement électrique, la version à moteur à combustion interne se vend de plus en plus. La Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne se vend maintenant 15 fois plus que la Jeep électrique et se dirige vers d'autres marchés - 2 - Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne autres marchés 02A l'origine une Jeep uniquement électrique, la version à combustion interne se vend de plus en plus. La Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne se vend mieux que la Jeep électrique dans un rapport de 15:1 et se dirige vers d'autres marchés - 3 - Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne autres marchés 03A l'origine une Jeep uniquement électrique, la version à combustion interne est en cours de commercialisation. La Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne se vend désormais mieux que la Jeep électrique 15:1 et se dirige vers d'autres marchés - 4 - Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne autres marchés 04A l'origine une Jeep uniquement électrique, la version à combustion interne est en cours de commercialisation. La Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne se vend désormais mieux que la Jeep électrique 15:1 et se dirige vers d'autres marchés - 5 - Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne autres marchés 05A l'origine une Jeep uniquement électrique, la version à combustion interne est en train de se vendre. La Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne se vend désormais mieux que la Jeep électrique 15:1 et se dirige vers d'autres marchés - 6 - Jeep Avenger 2023 12 Turbo à combustion interne autres marchés 06
À l’origine, la nouvelle Jeep Avenger n’était pas censée être disponible en version à moteur à combustion interne. Or, c’est sous cette forme qu’elle arrive sur le marché européen, battant la version électrique au coude à coude en République tchèque. Et cela ne fera que s’accentuer, puisque les Britanniques peuvent désormais en acheter une aussi. Photo : Jeep

Jeep, JATO Dynamics, SDA

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion de la rédaction ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.