La voiture électrique préférée de Ford est un tel flop que 60 % des voitures vendues cette année sont en stock. Même l’annulation de la moitié de la production ne résoudra rien.

La voiture électrique préférée de Ford est un tel flop que 60 % des voitures vendues cette année sont en stock, même l’annulation de la moitié de la production ne résout rien.

/

Plus nous en apprenons sur les ventes de cette voiture, plus les choses se gâtent. Si la réduction de la moitié de la production prévue pour l’année prochaine semble dramatique, la production prévue de 80 000 voitures est vraiment très supérieure à ce que Ford peut raisonnablement commercialiser aujourd’hui.

Ford a en quelque sorte capitulé hier après une série d’échecs dans le domaine de l’électricité. Alors qu’il prévoyait l’année dernière de vendre 600 000 voitures électriques en 2023 et même 2 millions en 2026, après trois trimestres cette année, ses ventes mondiales de voitures électriques se sont arrêtées à 116 000. Cela signifie que le constructeur automobile ne réalise même pas un tiers de ses plans initiaux, ce qui explique également pourquoi il les a déjà annulés sans en fixer de nouveaux. Il a pourtant gonflé sa capacité de production, mais ce n’est plus le cas, d’où les paroles de capitulation.

En effet, l’Ovale Bleu a confirmé hier qu’il réduisait de moitié la production de son favori électrique, le F-150 Lightning, pour 2024 en raison des précédents échecs de son modèle électrique. Il s’agit d’une réduction considérable, puisque seulement 80 000 de ces voitures seront construites au lieu de 160 000 environ. Le problème, cependant, c’est que nous l’avons évoqué hier : même un tel plan témoigne d’un grand optimisme de la part de Ford.

Comme nous l’avons indiqué, Ford n’a vendu que 20 365 Lightnings cette année jusqu’en novembre, ce qui signifie qu’il faudrait vendre près de quatre fois plus de ces voitures l’année prochaine pour « rentabiliser » au moins 80 de ces 1 000 voitures. C’est déjà une hypothèse très ambitieuse, et le problème est qu’il faudra aussi vendre les voitures produites et non livrées cette année. Et il y en a beaucoup.

Le constructeur automobile n’a pas l’habitude de fournir des chiffres de production intermédiaires pour les différents modèles dans ses documents destinés à la presse et aux investisseurs, et nous ne pouvons donc que nous demander combien de Lightning ont été construites en novembre. Une chose est sûre, cependant : les médias américains soulignent que, selon les données de Car Edge, 12 385 exemplaires flambant neufs et non utilisés de la Lightning de l’année-modèle 2023 se trouvent actuellement chez les concessionnaires Ford aux États-Unis. En d’autres termes, les concessionnaires Ford ont à eux seuls l’équivalent de 60 % de toutes les voitures de ce type vendues cette année en stock. Si l’on considère que nombre d’entre elles doivent également se trouver dans les entrepôts du constructeur, Ford pourrait couvrir la grande majorité, voire la totalité, de ses ventes annuelles grâce aux seules voitures en stock, au rythme actuel des ventes.

Ford n’a vendu que 16 % de VE en plus cette année par rapport à l’année dernière, on ne peut donc pas dire que le constructeur soit confronté à un intérêt incessant. Au contraire, cet intérêt n’augmente pas vraiment, du moins par rapport à l’offre – selon les données d’Edmunds, l’année dernière, les nouveaux VE ont attendu en moyenne 39 jours chez les concessionnaires, alors que cette année, ce délai est déjà de 57 jours. Les modèles à combustion interne et les modèles hybrides sont fondamentalement mieux lotis.

À ce stade, il semble donc que même les 80 000 Lightning prévues pour l’année prochaine pourraient avoir du mal à trouver un acheteur d’ici un an. Et compte tenu du refus de Ford de baisser le prix de cette voiture (ce qui explique également la limitation de la production), il pourrait être très difficile de « faire bouger » les ventes. Nous avions pourtant prévenu en 2021, lors de la présentation de la voiture, que ce n’était pas le genre de voiture pour laquelle l’énergie électrique conviendrait le mieux en termes d’acheteurs potentiels. Ford a insisté sur le fait que ce n’était pas le cas, une réalité qu’il constate aujourd’hui lui-même.

La favorite électrique de Ford est un tel flop que 60 % des voitures vendues cette année sont en stock, même l'annulation de la moitié de la production ne résoudra rien - 1 - Ford F-150 Lightning production illustrative photo 01La voiture électrique préférée de Ford est un tel flop que 60 % des voitures vendues cette année sont en stock, même l'annulation de la moitié de la production ne résoudra rien - 2 - Ford F-150 Lightning vyroba ilustracni foto 02Le favori électrique de Ford est un tel flop que 60% des voitures vendues cette année sont en stock, même l'annulation de la moitié de la production ne résoudra rien - 3 - Ford F-150 Lightning vyroba ilustracni foto 03Le favori électrique de Ford est un tel flop que 60% des voitures vendues cette année sont en stock, même l'annulation de la moitié de la production ne résoudra rien - 4 - Ford F-150 Lightning vyroba ilustracni foto 04Le favori électrique de Ford est un tel flop que 60% des voitures vendues cette année sont en stock, même l'annulation de la moitié de la production ne résoudra rien - 5 - Ford F-150 Lightning vyroba ilustracni foto 05Le favori électrique de Ford est un tel flop que 60% des voitures vendues cette année sont en stock, même l'annulation de la moitié de la production ne résoudra rien - 6 - Ford F-150 Lightning vyroba ilustracni foto 06
L’inutilité commerciale de la Ford F-150 électrique est encore plus grande qu’il n’y paraît à première vue. Et réduire la production de moitié ne résoudra peut-être rien non plus ; le constructeur a en stock la plupart des voitures dont il a besoin pour une année complète de ventes. Photo : Ford

AP, Ford, Car Edge, 8NewsNow

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion du rédacteur ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.