Mercedes prend un nouveau risque avec la douteuse version haut de gamme du nouveau SL. Elle est tellement lourde qu’on ne veut même pas en parler.

Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu’elle ne veut même pas en parler.

/

L’étoile à trois branches ne mâche pas ses mots et continue d’hybrider son portefeuille, mais elle ne peut s’empêcher de voir les sentiments contradictoires avec lesquels les gens l’accueillent. Le nouveau SL 63 S E Performance n’échappe pas à la règle. Il est si lourd que cette information technique essentielle est totalement absente de la liste des spécifications publiées.

De nos jours, rares sont les constructeurs automobiles qui parviennent à respecter au moins les valeurs de base autour desquelles ils ont été construits. Nous sommes suffisamment âgés pour savoir que cela dure depuis des décennies et que ce n’est que depuis quelques années que ce n’est plus le cas. Nous n’accepterons donc certainement pas l’argument selon lequel il s’agit simplement d’une évolution imparable qui a toujours eu lieu, mais que nous remarquons seulement maintenant. Toutefois, nous sommes réalistes et nous n’ignorons pas, bien sûr, que les fabricants ont subi des pressions sans précédent, en particulier sur le plan politique. Mais cela aussi peut être contré de différentes manières.

Personne ne peut y échapper, mais on peut s’y adapter dans ce qui est inévitable et, au moins dans l’espace restant, essayer de sauver la face. C’est ce que fait BMW, par exemple, et même si nous ne sommes pas très enthousiastes quant à ses dernières innovations, il s’approche du maximum du potentiel réel dans le cadre d’une sorte d’art du possible. Mais un rôle très différent a été joué par Mercedes, qui, dans le cas de la technologie, s’est débarrassée de presque tout ce sur quoi elle avait construit son image. Et a commencé à offrir des choses dont presque aucun de ses clients ne veut.

Les Allemands ont tout de même essayé, mais ils ont dû se rendre compte que le pouvoir de leur image et de leur marketing avait ses limites. Même les journalistes allemands ne comprennent pas pourquoi ils ont misé sur les quatre cylindres hybrides pour les versions performantes, les fans cherchent désespérément à montrer que les anciennes itérations d’une même voiture offrent plus que les nouvelles, la marque échoue également avec les voitures électriques, sans que les investisseurs ne l’approuvent, et le plus éloquent, c’est que les clients disent un non retentissant avec leur portefeuille. Pourtant, le constructeur préfère essayer d’étouffer l’intérêt du pays et refuse de changer de direction, même s’il est désormais clair, au-delà du soleil, que la concurrence lui donnera une gifle pour ne pas aller dans la même direction.

Nous ne comprenons vraiment pas pourquoi une entreprise pense ainsi. Il est normal de proposer quelque chose que l’on croit génial, mais que les clients nous disent que ce n’est pas le cas. Cela peut arriver. Mais alors, au lieu de se boucher le nez, on préfère balancer la pelle dans tous les sens et continuer à balancer la même chose à ses clients ? Ce n’est pas normal, mais Mercedes le fait. Et le fera probablement encore pendant un certain temps.

Ainsi, tout récemment, ils ont proposé une autre voiture hybride qui n’a techniquement pas beaucoup de sens. D’une part, nous pouvons être soulagés qu’elle conserve le V8 4.0, mais d’autre part, la question est de savoir pourquoi elle le complète par un groupe motopropulseur électrique qui tue toute la voiture avec un poids supplémentaire, sans se soucier de la dynamique qu’un V8 légèrement renforcé pourrait fournir seul avec moins de poids.

Mercedes élargit donc la gamme des versions SL de la division AMG avec la variante 63 AMG S E Performance, qui ajoute la puissance hybride à la palette d’alternatives après le SL 43 à quatre cylindres et le SL 63 à huit cylindres. Dans ce cas, le V8 de 4,0 litres développe une puissance de 612 ch et un couple de 850 Nm, auxquels un seul moteur électrique ajoute 204 ch. Si seulement il s’agissait d’une transmission hybride à quatre roues motrices, ce qui changerait et simplifierait au moins le design de la voiture… Mais non, le moteur électrique agit uniquement sur l’essieu arrière et le potentiel total de 816 ch et 1 420 Nm fonctionne avec la même transmission 4×4 conçue à l’aide d’une boîte de vitesses automatique à 9 rapports.

Elle est censée passer de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes, avec une vitesse de pointe de 317 km/h, mais c’est à peu près tout. Même en tant qu’hybride rechargeable, c’est-à-dire capable de fonctionner uniquement à l’électricité, la voiture ne tiendra pas la route (une autonomie électrique d’un maximum de 13 km à un rythme d’escargot est vraiment minimaliste), la taxe pour donner un coup de fouet à la dynamique en ligne droite sera l’énorme poids supplémentaire qui tuera la voiture dans toutes les autres disciplines. Il doit même être si élevé que le constructeur n’en parle même pas, ce qui est extrêmement inhabituel dans le contexte de telles introductions de voitures techniquement sophistiquées.

Mais si l’on sait que la SL 63 de série pèse 1 970 kg et que le groupe motopropulseur hybride rechargeable ajoute 260 kg aux autres voitures Mercedes-AMG à huit cylindres, alors même avec les efforts d’allègement de la SL, cette voiture pèsera certainement plus de 2,2 tonnes. Deux tonnes entières dans un roadster sportif à deux portes ? C’est une véritable atrocité.

Dommage, car pour le reste, Mercedes a joué avec la voiture. Le SL 63 AMG S E Performance est équipé de série d’un essieu arrière oscillant et le châssis est doté d’amortisseurs adaptatifs, de stabilisateurs actifs et de ressorts en acier. L’aérodynamique active se traduit par un spoiler avant escamotable, qui crée un effet venturi à partir de 80 km/h et réduit la portance au niveau du nez du véhicule. À l’arrière, nous trouvons un spoiler actif sur le couvercle du coffre, familier au SL 63, mais Mercedes affirme qu’il a été reprogrammé pour s’adapter aux performances extraordinaires du PHEV et à son poids indéniablement élevé, même s’il n’est pas mentionné.

La voiture sera commercialisée l’année prochaine à un prix encore inconnu, mais il faut s’attendre à une somme comprise entre 5 et 6 millions de livres sterling. Nous ne pensons pas que les fans traditionnels des AMG haut de gamme se précipiteront pour l’acquérir. Il est presque certain qu’elle ne sera pas aussi décevante que la C 63 AMG à quatre cylindres, et certains la voudront tout simplement le plus. Nous comprenons, mais avec la Mercedes-AMG SL 63 S E Performance, ils auront surtout le plus de poids, malheureusement.

Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est tellement lourde qu'on ne veut même pas en parler - 1 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 01Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 2 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 02Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut pas en parler - 3 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 03Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 4 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 04Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 5 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 05Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 6 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 06Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 7 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 07Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 8 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 08Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 9 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 09Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 10 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 10Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 11 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 11Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 12 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 12Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 13 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 13Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'on ne veut même pas en parler - 14 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 14Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 15 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 15Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 16 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 16Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'elle ne veut même pas en parler - 17 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 17Mercedes prend à nouveau des risques avec une version haut de gamme douteuse du nouveau SL. Elle est si lourde qu'on ne veut même pas en parler - 18 - Mercedes-AMG SL63 S E Performance 2024 novy tezky 18
Un autre hybride AMG est une autre innovation controversée de Mercedes. A quoi sert l’hybride, d’ailleurs ? A peser tellement lourd que le constructeur préfère ne pas en parler ? Les autres avantages de cette solution sont éclipsés par le poids supplémentaire. Photo : Mercedes-Benz

Source : Mercedes-Benz

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion de la rédaction ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.