Ou des avions. Rolls-Royce vend sa division électrique et ne voit d’avenir que dans les moteurs à combustion interne

Ni les avions. Rolls-Royce vend sa division électrique et ne voit l’avenir que dans les moteurs à combustion interne

/

Il s’agit d’une autre ligne du conte de fées budgétaire selon lequel le développement des voitures électriques progresse rapidement et que leurs problèmes centenaires insolubles sont en train d’être résolus. Les avions sont en proie à des problèmes essentiellement identiques résultant de batteries à faible densité énergétique. Et Rolls-Royce ne croit pas avoir de solution.

Nous sommes d’accord pour dire que les voitures électriques seraient formidables, mais seulement si elles pouvaient, d’une manière ou d’une autre, récolter rapidement assez d’énergie pour se déplacer elles-mêmes. Mais ce n’est pas le cas et ce n’est pas près de l’être. Au XIXe siècle, il était possible de fabriquer une voiture électrique supérieure aux voitures à combustion interne à bien des égards. Compte tenu de leur conception plus simple, ce sont les voitures électriques qui ont d’abord assuré la plupart des transports individuels, mais les voitures à combustion interne plus complexes les ont ensuite supplantées en tant que solution moins coûteuse et plus utilisable. Elles le sont encore aujourd’hui.

Bien sûr, beaucoup de choses ont changé des deux « côtés de la barricade », mais les différences fondamentales restent les mêmes. Aucune voiture électrique, quel que soit son type, ne répondra à long terme à une quelconque utilisation pratique de manière plus efficace qu’une voiture à combustion interne. Nous pouvons discuter du fait que les voitures électriques d’aujourd’hui sont utilisables pour certains usages, par exemple pour le trafic suburbain, « c’est bien ». Mais si l’on tient compte du prix et du coût de 5, 8 ou 12 ans de possession, les modèles à combustion interne sont toujours plus performants.

Ce sont les raisons pour lesquelles nous résistons à l’idée de promouvoir les VE – il s’agit essentiellement d’un produit sous-développé qui vous offrira moins pour plus. Alors pourquoi devrions-nous tous les utiliser soudainement ? Si vous voulez l’utiliser spécifiquement, très bien, c’est votre caprice comme un millier d’autres, mais sinon, laissons à chacun le choix de ce qu’il peut se permettre d’utiliser en premier lieu. En raison des limites des batteries, qu’il s’agisse du prix ou des aspects techniques, un véhicule électrique n’est tout simplement pas une solution pour un grand nombre de personnes.

La réaction de certaines personnes à ces mots ne peut pas être le rejet, parce que ce sont simplement des faits, mais beaucoup de gens diront quelque chose comme Leos M. : « Mais ça va changer, ça va redevenir beau… ». On peut croire n’importe quoi, mais il est déjà évident, d’après ce qui précède, que ce n’est pas en vue. Et même Rolls-Royce, c’est-à-dire Rolls-Royce PLC, le fabricant de moteurs d’avion, a cessé d’y croire. Lui aussi a longtemps cru que l’avenir appartenait à l’électricité, créant pour cela une division spéciale « Electrical Division ». Mais il n’y croit plus, il vend cette division et mise à nouveau sur les moteurs à combustion interne, en l’occurrence les moteurs à réaction.

Vous pouvez dire qu’un avion n’est pas la même chose qu’une voiture, ce qui n’est pas le cas, mais le principe reste le même. Il faut un système de stockage d’énergie (pas nécessairement une batterie) d’une certaine capacité et d’un certain poids pour faire fonctionner une machine lourde et de grande taille ayant des besoins énergétiques élevés, ce qui est le cas d’une voiture. Et comme Rolls-Royce ne voit aucune solution de ce type en vue, elle continue de s’appuyer sur la combustion interne.

L’entreprise a donc annoncé qu’elle allait doubler ses activités dans le domaine des moteurs à réaction et se débarrasser purement et simplement de la division électrique, qu’elle ne considère même pas comme une solution pour les petits avions et les aérotaxis. Rolls-Royce Electrical va donc soit se vendre complètement, soit réduire sa participation dans l’entreprise à une position minoritaire « avec l’intention d’en sortir complètement à moyen terme ». Elle ne voit l’avenir que dans les carburants synthétiques, même l’hydrogène n’a pas de sens à ses yeux : « Je ne crois pas que l’hydrogène puisse jouer un rôle significatif dans ce secteur au cours des 15 ou 20 prochaines années », a déclaré Tufan Erginbilgic, le patron de l’entreprise, à ce sujet.

Il a ajouté : « Après un bon début de notre programme de transformation, nous exposons aujourd’hui une vision claire de la voie que nous devons suivre et des domaines sur lesquels nous devons nous concentrer », a ajouté M. Erginbilgic à propos du pari de l’entreprise sur les moteurs à combustion propre. Prenez-le comme vous voulez, pour notre part, nous dirions que Rolls-Royce en connaît un rayon sur ces questions…

Les avions non plus. Rolls-Royce vend sa division électrique et ne voit l'avenir que dans les moteurs à combustion interne - 1 - Rolls-Royce UltraFan 2023 first kit 03Ni d'avions. Rolls-Royce vend sa division électrique et ne voit l'avenir que dans les moteurs à combustion interne - 2 - Rolls-Royce UltraFan 2023 first kit 04Ni d'avions. Rolls-Royce vend sa division électrique et ne voit l'avenir que dans les moteurs à combustion interne - 3 - Rolls-Royce UltraFan 2023 first kit 08Ni d'avions. Rolls-Royce vend sa division électrique et ne voit l'avenir que dans les moteurs à combustion interne - 4 - Rolls-Royce UltraFan 2023 first kit 09Ni d'avions. Rolls-Royce vend sa division électrique et ne voit l'avenir que dans les moteurs à combustion interne - 5 - Rolls-Royce UltraFan 2023 first kit 10Ni d'avions. Rolls-Royce vend sa division électrique et ne voit l'avenir que dans les moteurs à combustion interne - 6 - Rolls-Royce UltraFan 2023 first kit 11
Rolls-Royce a récemment montré pour la première fois son nouveau moteur à deux temps en pleine action. Ce n’est pas un hasard si l’entreprise ne voit d’avenir que dans les moteurs à combustion interne et les carburants synthétiques. Photo de l’entreprise : Roll-Royce

Source : Rolls-Royce

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion du rédacteur ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.