Toyota développe de nouveaux moteurs à combustion interne et affirme que les voitures électriques ne décolleront pas « quels que soient les progrès techniques ».

Toyota développe de tout nouveaux moteurs à combustion interne et affirme que les véhicules électriques ne décolleront pas « quels que soient les progrès techniques ».

/

Ces derniers temps, le constructeur automobile japonais s’oppose de plus en plus ouvertement à l’obligation d’utiliser des voitures électriques. Et il a clairement l’intention de poursuivre dans cette voie. La prochaine annonce de l’entreprise ne fait que confirmer que les mots, du moins dans son cas, ne s’écartent pas de l’action.

Toyota, par la voix de son président, Akio Toyoda, s’est fermement opposé à plusieurs reprises, depuis le début de l’année, aux efforts déployés par les responsables politiques pour imposer les voitures électriques. Le constructeur automobile japonais est l’un des rares à s’y opposer fermement, considérant les moteurs à combustion interne comme l’avenir et ne s’attendant qu’à des licenciements dans le cadre de l’introduction des voitures électriques. Le patron de l’entreprise est même tellement confiant dans cette position qu’il ne doute pas que les voitures électriques ne gagneront pas plus de 30 % du marché. Et jusqu’à présent, il a raison : les voitures électriques ne sont pas allées très loin au prix d’innombrables réglementations, interdictions, restrictions et milliards dépensés en subventions ou autres mécanismes de redistribution, et Toyota est confortablement le numéro un mondial de l’automobile avec les ventes les plus élevées jamais enregistrées, même sans elles.

Les nouvelles intentions de la marque pour les années à venir confirment qu’il ne s’agit pas de platitudes vides de sens. La société affirme qu’elle reste tellement attachée aux moteurs à combustion interne qu’elle développe même de toutes nouvelles unités, ce que de nombreux rivaux ont officiellement abandonné. La raison ? Les ventes de voitures électriques resteront faibles, selon Toyota, « indépendamment des progrès techniques », ce qui est conforme à notre position à long terme. Le développement ne s’arrêtera pas, mais les chances de commercialiser quelque chose de révolutionnaire avant 2030 sont pratiquement nulles. Et très peu vers 2035. C’est ce qui limite naturellement le potentiel de marché des VE, indépendamment des intentions politiques.

Dans ce contexte, Akio Toyoda parle littéralement de « développement fondamental des moteurs », soulignant qu’il ne s’agit en aucun cas d’une activité marginale, mais d’une pierre angulaire de l’existence de l’entreprise dans un avenir prévisible. « Les véhicules électriques à batterie ne sont pas le seul moyen d’atteindre la neutralité carbone. Nous continuerons à fabriquer les moteurs parce qu’ils ont encore un rôle à jouer en tant que moyen pratique d’atteindre la neutralité carbone », a déclaré Toyota en citant son patron presque éponyme.

M. Toyoda a ajouté que cette décision s’inscrivait dans le cadre de « l’approche à plusieurs volets » adoptée par l’entreprise pour développer la technologie des nouveaux modèles, qui ne peut tout simplement pas ignorer les différentes situations des clients dans les différentes parties du monde. Le président du constructeur automobile affirme que « sa » société est l’un des trois seuls constructeurs automobiles « complets » au monde et qu’elle ne peut se permettre de laisser ses concurrents s’imposer à ses dépens simplement parce qu’elle mise sur quelque chose qui n’intéresse pas la clientèle.

Pour ne rien arranger, le patron de Toyota a également ajouté que la combustion interne est une technologie encore plus privilégiée pour les voitures commerciales. Ces voitures pourraient fonctionner à l’hydrogène plutôt qu’à l’essence ou au diesel, mais elles brûleraient aussi cet hydrogène.

Indépendamment de cette position, Toyota reste déterminé à atteindre la neutralité carbone dans ses usines d’ici à 2035 et sur l’ensemble du cycle de vie de toutes ses voitures d’ici à 2050. Elle est simplement convaincue qu’elle peut y parvenir sans électricité plutôt qu’avec…

Toyota développe de nouveaux moteurs à combustion interne et affirme que les voitures électriques ne décolleront pas Toyota développe de nouveaux moteurs à combustion interne et affirme que les voitures électriques ne décolleront pas Toyota développe de nouveaux moteurs à combustion interne et affirme que les voitures électriques ne s'imposeront pas
Akio Toyoda, petit-fils du fondateur du constructeur automobile et toujours grand patron de Toyota, résiste avec de plus en plus de véhémence au « diktat de l’électrique ». Il insiste désormais sur le fait que le constructeur automobile continuera à développer de nouveaux moteurs à combustion interne, car il estime que les voitures électriques ne décolleront de toute façon pas, « quels que soient les progrès techniques ». Photo : Toyota

Source.

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion des rédacteurs ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.