Les camionneurs tchèques ne peuvent qu’envier leurs collègues équipés du nouveau tracteur de luxe de Volvo.

Les camionneurs tchèques ne peuvent qu’envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo

/

Il est déjà impressionnant de l’extérieur, mais à l’intérieur il cache un petit hôtel sur roues sans trop d’exagération. Le problème ? Vous ne verrez pas le tracteur VNL nouvelle génération sur les routes européennes, il est une fois de plus réservé à l’Amérique.

Dans les années 1980, Arnold Schwarzenegger et Sylvester Stallone dominent le cinéma américain. Ce dernier est également apparu dans le film Over The Top (connu ici sous le nom de Into the Attack) en 1987, qui a fait connaître au grand public les compétitions de bras de fer. Je l’associerai probablement toujours aux camions américains classiques. C’est-à-dire ceux qui ont le nez étiré vers l’avant et qui ressemblent à d’énormes monstres, ce qu’ils sont en fait. En particulier les modèles de la 8e classe de poids, qui commence à 15 tonnes et va jusqu’à plus du double.

Le constructeur suédois a récemment dévoilé une toute nouvelle génération de cette machine haut de gamme et vraiment luxueuse, qui affiche une réduction de 10 % de la consommation de carburant. À première vue, cela ne semble pas extraordinaire, mais il faut se rappeler que les conducteurs américains parcourent normalement environ 160 000 miles par an. Cette économie de 10 % sur le carburant peut se traduire par une réduction des coûts de 120 000 couronnes tchèques pour une seule voiture. Nous parlons d’un véhicule et d’une année. Maintenant, multipliez ce chiffre par une flotte qui comprend des dizaines de camions utilisés depuis près d’une décennie.

En outre, les tracteurs Volvo sont réputés pour leur fiabilité et peuvent durer jusqu’à dix ans sans réparations majeures. Une petite entreprise de transport de marchandises peut économiser 12 millions de couronnes sur ces 10 camions au cours de leur cycle de vie. Nous ne serions pas surpris que les Suédois soient déjà submergés de commandes. Le fait de partir d’une feuille blanche a certainement porté ses fruits. Ce qui nous amène à passer du général au particulier. La marque affirme que l’engin de 36 tonnes consommera 27,7 litres aux cent kilomètres à 135 km/h. C’est un très bon résultat.

La nouvelle génération de VNL doit surtout son succès à son groupe motopropulseur. Volvo a abandonné les unités Cummins et a proposé ses propres moteurs, appelés simplement D13. Ceux-ci sont disponibles en quatre variantes avec des puissances allant de 405 à 500 ch, pour un couple oscillant entre 2 370 et 2 640 Nm. Dans tous les cas, ils sont associés à la transmission automatique i-Shift, dont les changements de vitesse sont 30 % plus rapides que ceux de la version précédente. Volvo précise également que la nouvelle plate-forme est également conçue pour l’électromobilité par batterie, les piles à combustible ou les moteurs fonctionnant à l’hydrogène ou aux carburants synthétiques, mais que les diesels joueront bien entendu un rôle majeur.

Avec le seul nouveau moteur, Volvo n’aurait fait que la moitié du chemin, c’est pourquoi les Suédois ont également travaillé sur l’habitacle. La résistance à l’air y est plus faible, notamment grâce à la courbure plus importante du pare-brise. Les rétroviseurs ont également été optimisés sur le plan aérodynamique, tandis que les joints des différents panneaux de carrosserie ont été minimisés, ce qui permet de réduire les turbulences à l’avant de la voiture. Pour la même raison, on trouve des jupes en caoutchouc sur les côtés, qui réduisent les tourbillons d’air derrière l’habitacle.

L’intérieur de la voiture ressemble alors à un petit hôtel, le constructeur étant passé d’une architecture 12 volts à une architecture 24 volts. Les systèmes d’assistance ont également bénéficié de cette évolution, avec la détection des piétons et des cyclistes et le freinage autonome de série. Il y a aussi le Pilot Assist, qui maintient automatiquement la voiture au centre de la voie en cas de fort vent latéral, et une batterie de 24 volts qui maintient l’air conditionné en marche pendant le stationnement, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de laisser tourner le moteur.

Enfin, l’application MyTruck vous permet de vérifier les niveaux de carburant ou de liquide de refroidissement sur votre téléphone portable. Le système peut également vous alerter à temps en cas de dysfonctionnement majeur, comme un manque de liquide de lave-glace. Si Hollywood prévoyait un remake du film mentionné dans l’introduction, le Volvo VNL serait un trophée bien mérité pour le vainqueur du bras de fer. Les camionneurs tchèques le mériteraient également, mais ils ne peuvent qu’envier cette machine à leurs collègues étrangers.

Le nouveau tracteur de luxe de Volvo fait l'envie des camionneurs tchèques - 1 - Volvo VNL 2024 nove prvni dalsi 01Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 2 - Volvo VNL 2024 nove prvni dalsi 02Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 3 - Volvo VNL 2024 first set 01Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 4 - Volvo VNL 2024 first set 02Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 5 - Volvo VNL 2024 first set 03Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 6 - Volvo VNL 2024 first set 04Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 7 - Volvo VNL 2024 first set 05Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 8 - Volvo VNL 2024 first set 06Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 9 - Volvo VNL 2024 first set 07Les camionneurs tchèques ne peuvent qu'envier leurs collègues avec le nouveau tracteur de luxe de Volvo - 10 - Volvo VNL 2024 nove prvni dalsi 03
La nouvelle génération de tracteurs VNL arrive après presque 30 ans, c’est pourquoi les Suédois ont commencé le développement sur une feuille blanche. Et jusqu’à présent, ils semblent avoir réussi, c’est une machine remarquable avec des spécifications très convaincantes. Photo : Volvo

Source : Volvo

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion de la rédaction ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.