Cela s’est vite passé. Sous la pression de concessionnaires désespérés, GM a annoncé qu’il recommencerait à vendre des voitures équipées de moteurs hybrides à combustion interne

C’est allé très vite. Sous la pression de concessionnaires désespérés, GM a annoncé qu’il allait recommencer à vendre des voitures équipées de moteurs hybrides à combustion interne.

/

Des milliards ont été investis dans les voitures électriques, mais le marché n’a réagi que par des applaudissements tièdes et des appels désespérés aux concessionnaires pour qu’ils proposent quelque chose de mieux. Ces appels ont été rapidement entendus, les investisseurs appréciant la voiture de la même manière.

L’électromobilité est encore considérée par certains comme le pilier de l’avenir de l’automobile. Peut-être le sera-t-elle un jour, mais pour l’instant, tout ce que l’on peut dire avec certitude, c’est que des centaines de milliards ont été investis dans le développement et la production de voitures électriques. Et on ne peut pas dire que cela ait fait une différence. À l’exception de Tesla, personne n’a réussi à faire de la voiture électrique une activité commerciale digne de ce nom. Et attendre de la propulsion électrique qu’elle sauve réellement la planète est peut-être encore plus insensé que de croire que la conduite autonome permettra d’éviter tous les accidents mortels d’ici quelques années.

De plus, les constructeurs automobiles ne sont pas des associations caritatives, ce sont des entreprises qui sont censées rapporter de l’argent à leurs actionnaires, sinon ils n’y investiraient pas leur argent. Pendant des années, les investisseurs ont réussi à fermer les yeux sur les coûts énormes liés à la mobilité électrique en particulier, croyant pour une raison ou une autre que tout allait s’inverser et que le robinet financier ne coulerait plus goutte à goutte, mais déborderait de bénéfices. Or, rien de tel ne s’est produit, et il est apparu clairement au cours de l’année écoulée que le trou noir financier n’allait pas se résorber de sitôt. L’intérêt naturel pour les VE est très marginal parmi les gens, dans quelle mesure est-il raisonnable de vouloir proposer de vendre uniquement ceux qui se trouvent dans cette situation ?

Comme nous l’avons mentionné hier, cette situation a déjà conduit les concessionnaires de General Motors au désespoir. Ils ont donc commencé à faire pression sur sa patronne, Mary Barra, pour qu’elle change de politique. Elle aurait dû répondre à l’intérêt croissant des Américains pour les hybrides, le type de voiture que GM a décidé de négliger aux Etats-Unis au détriment des voitures électriques. Mais comme Barra a réitéré sa foi inébranlable dans l’énergie des batteries, personne ne s’attendait vraiment à ce que la glace fonde. Sauf que c’est finalement ce qui s’est passé, comme le rapporte CNBC.

Nous ne serions pas du tout surpris que les investisseurs, qui sont les seuls à avoir un pouvoir sur le destin de la direction de l’entreprise, interviennent. Après tout, l’année dernière, GM a échoué non seulement dans le domaine des véhicules électriques, mais aussi dans celui de la conduite autonome. En fait, sa division Cruise a connu un scandale, car l’une de ses voitures a traîné une femme qui avait été renversée par une voiture et a fini par s’arrêter sur elle. En réaction, tous les robots-taxis de l’entreprise ont été suspendus. Depuis, il a été annoncé qu’un milliard de dollars (environ 22,94 milliards de couronnes tchèques) de moins serait consacré au fonctionnement de cette division.

Beaucoup plus significatif, cependant, est le fait que Barra a donné le feu vert aux hybrides, que le groupe propose principalement en Chine. « Pour être clair, GM continue de planifier l’élimination des émissions de gaz d’échappement de ses voitures particulières d’ici 2035. Cependant, dans l’intervalle, la technologie hybride rechargeable sera également impliquée dans des segments stratégiques », a déclaré la dirigeante de l’ancien plus grand constructeur automobile au monde. Elle a également ajouté, sans plus de détails, qu’une combinaison de moteurs à combustion et électriques serait disponible sur des modèles « sélectionnés ».

Les investisseurs se sont également vu promettre des dividendes plus importants cette année, car GM entend faire passer les bénéfices avant tout le reste. Ceux-ci devraient atteindre 8 à 10 milliards de dollars (183,51 à 229,39 milliards de couronnes tchèques), la quasi-totalité étant générée par les véhicules à combustion interne. Cela pourrait finalement ébranler définitivement la foi des actionnaires dans l’électromobilité : après des années de promesses, une technologie que tout le monde a déjà jugée non viable s’avère être la clé ? Nous ne serions pas surpris que les chaises commencent à vaciller sous Barra, à moins qu’elle ne modifie encore sa rhétorique. Après tout, les investisseurs ne veulent pas seulement des bénéfices et des dividendes qui en résultent, ils veulent une augmentation de la valeur actionnariale. Et lorsque le marché entendra soudain parler d’une répression des plans électriques, c’est ce qu’il attendra de la direction.

C'est allé très vite. Sous la pression de concessionnaires désespérés, GM a annoncé qu'il allait recommencer à vendre des voitures équipées de moteurs hybrides à combustion interne - 1 - Cadillac XT6 Hybrid China official 01C'est allé très vite. Sous la pression de concessionnaires désespérés, GM a annoncé qu'il allait recommencer à vendre des voitures équipées de moteurs hybrides à combustion interne - 2 - Cadillac XT6 Hybrid China official 02C'est allé très vite. Sous la pression de concessionnaires désespérés, GM a annoncé qu'il allait recommencer à vendre des voitures équipées de moteurs hybrides à combustion interne - 3 - Cadillac XT6 Hybrid China official 03
Cadillac propose des moteurs hybrides, la version chinoise du XT6 en est équipée. Ils n’étaient pas encore disponibles aux Etats-Unis, ils le seront désormais. Photo : Cadillac

C'est allé très vite. Sous la pression de concessionnaires désespérés, GM a annoncé qu'il allait recommencer à vendre des voitures équipées de moteurs hybrides à combustion interne - 4 - Chevrolet Corvette E-Ray 2023 first set of 16C'est allé très vite. Sous la pression de concessionnaires désespérés, GM a annoncé qu'il allait recommencer à vendre des voitures équipées de moteurs hybrides à combustion interne - 5 - Chevrolet Corvette E-Ray 2023 first kit 17C'est allé très vite. Sous la pression de concessionnaires désespérés, GM a annoncé qu'il allait recommencer à vendre des voitures équipées de moteurs hybrides à combustion interne - 6 - Chevrolet Corvette E-Ray 2023 first kit 21
En fait, la seule voiture hybride proposée par GM sur le marché américain aujourd’hui est la Chevrolet Corvette E-Ray. Il ne s’agit pas exactement d’une affaire de masse, cependant, de sorte que la pression des concessionnaires et des actionnaires sur la direction n’est pas surprenante. Photo : Chevrolet

Source : CNBC

Tous les articles d’Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion de la rédaction ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.