La VW Golf 8 redessinée n’a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, la jambe de force du capot à gaz et la fierté n’ont pas été restituées

La VW Golf 8 redessinée n’a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle n’a pas retrouvé sa fierté et sa force de frappe.

/

On s’est habitué à son design et le facelift lui a fait du bien, mais quelle sera la suite ? La version GTI sans la manuelle tant convoitée, la version GTD dans le fossé, la motorisation de base dans le fossé… Et qu’est-ce qui est arrivé ? Quelques boutons ? Le fait même que la voiture n’ait pas récupéré la très décriée jambe de force du capot à gaz montre que VW n’a pas voulu offrir le maximum à nouveau.

En mars 1974, Volkswagen a commencé à produire le successeur de la légendaire Coccinelle, la Golf de première génération. Cinquante ans et plus de 37 millions d’exemplaires vendus plus tard, le constructeur allemand a procédé à la mise à niveau de la huitième, qui a fait ses débuts en 2019. Depuis lors, les critiques n’ont pas manqué à l’encontre de VW, qui a décidé de nettoyer sa réputation à l’aide de l’électrification dans le sillage du scandale du diesel. Depuis, beaucoup de choses ont été sacrifiées sur l’autel de l’électrification, notamment la Golf. En effet, par rapport à la septième génération, les Allemands ont fait plusieurs pas dans la mauvaise direction. La voiture n’est pas aussi bien construite, elle n’utilise pas autant de matériaux de qualité et elle a perdu un peu de son intuitivité. Il s’agit simplement d’une Golf surdimensionnée à 40 ans, qui a manifestement été épargnée, comme l’illustre un symbole en particulier : elle a perdu la jambe de force du capot, alors que l’Octavia IV l’a conservée.

Depuis quelques mois, les représentants de la marque affirment que le lifting corrigera toutes les erreurs du passé. Vous pouvez en juger par vous-même, puisque la version 8.5 est sortie. Mais à notre avis, il s’agit de beaucoup de bruit pour rien, car la voiture ne donne pas l’impression d’avoir retrouvé la fierté qu’elle avait perdue il y a quelques années.

VW n’a pas voulu trop toucher à l’esthétique, c’est pourquoi le design extérieur n’a pas beaucoup changé. La plupart des nouveautés concernent la face avant, qui reçoit de nouveaux phares – ils sont plus étroits et contribuent à élargir visuellement la voiture. Un logo rétroéclairé peut apparaître entre eux, tandis qu’en dessous se trouve un pare-chocs redessiné. Sur les côtés, on trouve de nouvelles jantes (la taille maximale est de 19 pouces), tandis que l’arrière est associé à un nouveau graphisme des feux et à un pare-chocs légèrement reprofilé.

Le constructeur s’est davantage concentré sur l’habitacle que sur la carrosserie, bien que la plupart des nouveautés soient liées au système multimédia. Ce dernier dispose d’un écran séparé de 10,4 pouces de série, mais il est possible d’opter pour une version de 12,9 pouces moyennant un supplément de prix. Le menu lui-même est censé être plus convivial, et le système est censé être plus réactif à vos instructions. Le nouveau système d’exploitation est censé y contribuer, tout comme le remplacement des pavés tactiles sur le volant par des boutons traditionnels. La barre de contrôle de la climatisation est rétroéclairée, ce qui permet de la trouver même dans l’obscurité. Par ailleurs, VW a introduit davantage de plastiques souples.

Par endroits, les Allemands ont donc répondu de manière appropriée aux critiques, mais à notre avis, c’est trop peu, trop tard. De plus, la question est de savoir comment les changements sous le capot seront accueillis. En effet, le trois cylindres d’un litre appartient au passé, ce qui est une bonne chose d’une part (le trois cylindres est un moteur médiocre quelle que soit sa conception), mais la nouvelle base sous la forme d’un quatre cylindres d’un cinq cylindres produisant 115 ch augmentera certainement le prix de base déjà élevé. Ce moteur peut ensuite développer 150 chevaux, et les deux versions peuvent être associées à une boîte manuelle à six rapports ou à une boîte automatique à sept rapports. Dans ce dernier cas, cependant, il ne s’agit plus d’un groupe motopropulseur à combustion pure, mais d’un mild-hybrid. La puissance reste cependant inchangée, tout comme le fait que toute la puissance est toujours dirigée vers les roues avant.

Un cran au-dessus, nous trouvons un turbodiesel de deux litres qui produit 115 ch en combinaison avec la boîte manuelle, la DSG augmentant la puissance à 150 ch. Mais c’est tout pour les versions diesel. En fait, VW a décidé de pousser la technologie hybride plus loin, et deux variantes associant un cinq cylindres turbocompressé à un moteur électrique et à des batteries de 19,7 kWh sont en tête de liste. L’autonomie électrique a été augmentée de 100 km, ce qui porte l’autonomie totale à 1 000 km.

Les Allemands n’ont pas encore communiqué toutes les données techniques, mais on peut supposer que la nouvelle version diesel ne sera pas plus gourmande que l’actuelle, qui consomme en moyenne 4,2 litres de diesel aux 100 km. Avec un réservoir de 50 litres, on peut s’attendre à une autonomie de 1190 km avec un seul plein, ce qui nous rappelle à quel point la Golf est plus performante dans ce domaine que l’ID.3 électrique, presque deux fois plus chère. Mais la gamme standard ne s’arrête pas aux diesels, avec un moteur essence de deux litres développant 204 ch. Il sera associé exclusivement à une boîte automatique, mais dans ce seul cas, vous pourrez bénéficier de la transmission intégrale 4Motion.

L’emblématique Golf GTI restera également proposée, avec une puissance de 265 ch pour le quatre cylindres de deux litres. Cependant, seule la boîte DSG à sept rapports sera utilisée pour la transmission ; le constructeur a abandonné la boîte manuelle malgré ses ventes élevées sur certains marchés. De même, on pourrait parler de la version diesel GTD, qui appartient elle aussi au passé.

En ce qui concerne les moteurs, on peut simplement ajouter que la GTI sera également disponible dans une variante Clubsport, qui utilisera 300 chevaux sur l’essieu avant. La Golf R, que les Européens pourront à nouveau obtenir en version break, sera encore plus performante. La date de son arrivée n’a pas encore été précisée. Toutefois, les clients qui souhaitent un look sportif pourront acheter la version R-Line, qui comprend des garnitures extérieures peintes en noir, un volant sport ou des sièges sport. En revanche, nous devrions nous attendre à ce que l’accès sans clé, les capteurs de stationnement, le chargement sans fil des téléphones portables ou les jantes hexagonales moulées soient proposés de série.

Pourtant, même après le lifting, la Golf VIII n’impressionne pas. La question est de savoir quel sera l’impact des changements décrits sur les prix. Actuellement, le prix le plus bas est de 634 900 CZK et il est associé au moteur trois cylindres de 1 litre, qui arrive en fin de vie. Si les Allemands augmentent les prix de manière significative, même les changements les plus positifs s’évanouiront dans le vide et la Golf deviendra inabordable pour un plus grand nombre de personnes. Nous sommes donc curieux de voir dans quelle mesure VW cédera au printemps, lorsque les ventes commenceront, mais nous ne nous attendons pas à des miracles.

D’ailleurs, pour symboliser la rigueur de ce lifting, un petit bijou : les Allemands ont cette fois-ci également supprimé l’entretoise de capot à gaz, alors qu’ils devaient être conscients de l’importance symbolique (en fait, c’est une bagatelle) de cette chose. Cette voiture ne sera jamais la Golf parfaitement conçue à laquelle nous sommes habitués. Les gens la voient, ils ne l’achètent pas autant qu’avant, et VW ne fait pas assez pour changer cela de toute façon. Et ce n’est pas parce qu’elle ne veut pas en faire plus qu’elle ne peut pas en faire plus. La question est de savoir pourquoi.

La nouvelle Golf 8 de Volkswagen n'impressionne pas. Elle a perdu quelques éléments, mais elle n'a pas récupéré sa jambe de force du capot à gaz ni sa fierté - 1 - VW Golf 2024 facelift first set 01La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, mais elle n'a pas retrouvé sa fierté - 2 - VW Golf 2024 facelift first set 02La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 3 - VW Golf 2024 facelift first set 03La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 4 - VW Golf 2024 facelift first set 04La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 5 - VW Golf 2024 facelift first set 05La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 6 - VW Golf 2024 facelift first set 06La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 7 - VW Golf 2024 facelift first set 07La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 8 - VW Golf 2024 facelift first set 08La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 9 - VW Golf 2024 facelift first set 09La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 10 - VW Golf 2024 facelift first set 10La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 11 - VW Golf 2024 facelift first set 11La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 12 - VW Golf 2024 facelift first set 12La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 13 - VW Golf 2024 facelift first set 13La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 14 - VW Golf 2024 facelift first set 14La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 15 - VW Golf 2024 facelift first set 15La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 16 - VW Golf 2024 facelift first set 16La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 17 - VW Golf 2024 facelift first set 17La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 18 - VW Golf 2024 facelift first set 18La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 19 - VW Golf 2024 facelift first set 19La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 20 - VW Golf 2024 facelift first set 20La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 21 - VW Golf 2024 facelift first set 21La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 22 - VW Golf 2024 facelift first set 22La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle ne lui a pas rendu sa fierté - 23 - VW Golf 2024 facelift first set 23La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle n'a pas retrouvé sa fierté - 24 - VW Golf 2024 facelift first set 24La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, n'a pas retrouvé sa fierté - 25 - VW Golf 2024 facelift first set 25La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle n'a pas retrouvé sa fierté - 26 - VW Golf 2024 facelift first set 26La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle n'a pas retrouvé sa fierté - 27 - VW Golf 2024 facelift first set 27La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, n'a pas retrouvé sa fierté - 28 - VW Golf 2024 facelift first set 28La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, n'a pas retrouvé sa fierté - 29 - VW Golf 2024 facelift first set 29La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, n'a pas retrouvé sa fierté - 30 - VW Golf 2024 facelift first set 30La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, n'a pas retrouvé sa fierté - 31 - VW Golf 2024 facelift first set 31La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, n'a pas retrouvé sa fierté - 32 - VW Golf 2024 facelift first set 32La VW Golf 8 faceliftée n'a pas impressionné. Elle a perdu beaucoup de choses, elle n'a pas retrouvé sa fierté - 33 - VW Golf 2024 facelift first set 33
Lorsque les Allemands ont commencé à parler de ce que la Golf faceliftée apporterait, ils semblaient savoir comment la ramener sous les feux de la rampe. Mais le dévoilement complet ne nous convainc pas du sérieux d’une telle entreprise ; la voiture a peut-être même perdu plus qu’elle n’a gagné. La voiture a peut-être même perdu plus qu’elle n’a gagné : Volkswagen

Source : Volkswagen

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion de la rédaction ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.