L’Allemagne n’a plus d’argent et s’est retrouvée au pied du mur. Les subventions pour les voitures électriques seront complètement supprimées dans le courant de l’année.

L’Allemagne n’a plus d’argent et s’est endettée. Les subventions pour les voitures électriques seront complètement supprimées dans le courant de l’année.

/

Les subventions allaient de toute façon subir une nouvelle réduction substantielle à partir du 1er janvier, mais il est maintenant clair qu’elles seront supprimées avant la fin de 2024. C’est une mauvaise nouvelle de plus pour les ventes de VE chez nos voisins de l’Ouest.

L’évolution de la situation en Allemagne au cours des derniers mois montre bien l’intérêt naturel que suscitent les voitures électriques. Cet intérêt n’est certainement pas nul, mais il est très proche de ce chiffre et non pas d’une infinité imaginaire. Chez nos voisins occidentaux, on a tellement donné d’argent pour ces voitures qu’il a longtemps été possible de les avoir gratuitement, voire d’en tirer un bénéfice, mais à la fin de l’été, les beaux jours ont pris fin.

Après des réductions fragmentaires et certes mineures, les subventions aux entreprises ont été complètement supprimées à la fin du mois d’août, entraînant une chute de 73,4 % de leurs ventes. La situation s’est stabilisée le mois suivant, mais en novembre les ventes ont à nouveau chuté de manière significative, alors que l’on s’attendait plutôt à l’inverse avant la fin de l’année. À partir du 1er janvier 2024, les subventions privées seront également réduites de manière significative, les personnes ne recevant « que » 4 500 euros au lieu des 6 750 euros actuels (110 000 CZK et 165 000 CZK respectivement), ce qui donnera tôt ou tard un coup de fouet aux ventes de ces voitures à la fin de l’année 2023. Toutefois, on peut s’attendre à une nouvelle baisse en janvier. Et ce ne sera pas la dernière.

La coalition gouvernementale dite du sémaphore a approuvé hier la version finale du budget fédéral pour 2024, qui a dû être ajustée après la décision de la Cour constitutionnelle fédérale. Le mois dernier, la Cour a jugé inconstitutionnelle l’une des opérations comptables prévues (si nous comprenons bien, il s’agissait de comptabiliser comme recettes des fonds précédemment inutilisés pour la lutte contre le coronavirus), ce qui a poussé le déficit budgétaire au-delà du frein à l’endettement (une mesure que nous connaissons également) d’environ 17 milliards d’euros (environ 415 milliards de couronnes tchèques). La coalition a donc dû chercher des moyens d’économiser cet argent.

En théorie, il était également possible de voter la suspension du frein à l’endettement, ce que la constitution permet dans des situations de crise particulières. Les Verts et les socialistes y étaient favorables, mais le FDP a insisté sur le fait qu’une telle situation n’existait pas et s’est strictement opposé à la suspension, de même que l’opposition de la CDU, qui a menacé de prendre d’autres mesures constitutionnelles. Les centaines de milliards de couronnes manquantes ont donc dû être trouvées dans les économies, qui se répercuteront également sur les subventions accordées aux voitures électriques et aux panneaux solaires.

Ainsi, le ministre de l’économie Robert Habeck a annoncé lors d’une conférence de presse, après avoir conclu un accord avec ses partenaires de coalition, que les fonds destinés à subventionner les voitures électriques seront épuisés plus tôt que prévu parce que l’Allemagne n’a plus d’argent et qu’il n’y a tout simplement pas d’autre endroit où le prendre. « Ils auraient été épuisés de toute façon, mais cela se produira plus tôt », a déclaré le ministre des Verts hier après-midi. Il a également confirmé les réductions dans l’industrie solaire. « Je suis désolé », a-t-il déclaré lors d’une déclaration commune avec le chancelier Olaf Scholz et le ministre des finances Christian Lindner.

Pour clarifier, le montant du financement des subventions a été plafonné à 1,4 milliard d’euros (environ 34 milliards de couronnes tchèques) pour 2024 de toute façon, mais il y a eu des augmentations dans le passé lorsque ce montant a été épuisé. Cela ne se produira certainement pas cette année ; au contraire, le maximum disponible sera encore réduit. L’ampleur de cette réduction n’a pas encore été précisée.

Enfin, il n’est pas surprenant que cette décision n’ait pas été appréciée par l’Association de l’industrie automobile allemande (VDA), qui a qualifié d’erreur la réduction des subventions déjà réduites pour les véhicules électriques. « Ce financement a toujours été, à juste titre, limité dans le temps. Mais sa suppression prématurée sera source d’incertitude, freinera l’essor de la mobilité électrique et compromettra l’objectif de l’accord de coalition de mettre en circulation environ 15 millions de voitures électriques d’ici 2030 », a déclaré la VDA dans un communiqué. Sa directrice, Hildegard Müller, a ensuite demandé qu’au moins la subvention soit bloquée au moment de la commande, et non lors de la livraison de la voiture électrique, car cela réduirait encore l’intérêt, par crainte que la voiture ne soit pas livrée avant que le budget limité ne soit épuisé. Toutefois, les règles allemandes sont claires sur ce point et le VDA a tenté en vain de les modifier à plusieurs reprises par le passé, de sorte que nous ne nous attendons pas à un succès cette fois-ci non plus.

L'Allemagne n'a plus d'argent, il faut freiner l'endettement. Les subventions pour les voitures électriques seront complètement supprimées dans le courant de l'année - 1 - VW ID.3 2023 facelift première série de 10L'Allemagne n'a plus d'argent et a mis le frein à l'endettement. Les subventions pour les voitures électriques seront complètement supprimées d'ici un an - 2 - VW ID.3 2023 facelift first set 11L'Allemagne n'a plus d'argent, il faut freiner l'endettement. Les subventions pour les voitures électriques seront supprimées dans le courant de l'année - 3 - VW ID.3 2023 facelift first set 17
La VW ID.3, déjà difficile à vendre, connaîtra d’autres problèmes de vente sur le marché clé qu’est l’Allemagne. Après la réduction des subventions en janvier, celles-ci prendront fin dans le courant de l’année 2024. Les Allemands n’ont plus d’argent, le frein à l’endettement les a obligés à réduire leurs dépenses dans ce domaine également. Photo de l’entreprise : Volkswagen

Sources : DPA, VDA, Golem, kfz betrieb

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion de la rédaction ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.