Le yacht d’un oligarque russe, reproduit à la manière d’un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités, mais il est à nouveau en sécurité.

Le yacht d’un oligarque russe, reproduit à la manière d’un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités, mais il est à nouveau en sécurité.

/

C’est un peu une moquerie, car alors que d’autres s’inquiètent bec et ongles pour leurs yachts, le magnat de l’acier Alexei Mordashov a laissé son Nord naviguer à l’autre bout du monde malgré les sanctions, avant de le désarmer à Vladivostok.

A l’automne dernier, nous avons eu la chance de voir le yacht Nord, propriété de l’oligarque russe Alexei Mordash. Il a fait des autorités internationales un serpent qu’il taquine avec ses pieds nus. Et pas seulement par l’aspect du navire, qualifié de « navire de guerre en costume » par l’un des designers de Nuvolari Lenard. Car même si Mordashov, en tant qu’allié supposé très proche du président russe Vladimir Poutine, figurait sur la liste des sanctions, il a traité son yacht comme s’il n’y avait pas de sanctions.

En fait, peu après l’imposition des sanctions, Nord a quitté les Seychelles pour Vladivostok, où il a fait sensation. Ce port, aussi grand soit-il, accueille principalement des porte-conteneurs, et non des navires privés de 141,6 mètres de long, bourrés de luxe. À ce stade, les autorités américaines ou européennes n’ont pas pu l’atteindre, et c’est donc avec une certaine surprise qu’il a été retrouvé à Hong Kong en octobre. Cette dernière est repassée sous contrôle chinois depuis 1997 et n’a pas adhéré aux sanctions.

L’Afrique du Sud, où Mordashov s’est ensuite rendu, se trouve dans une situation similaire. Cependant, lorsqu’il est apparu que sa destination était Le Cap, le système d’identification AIS du yacht a été désactivé. Le navire s’est alors littéralement enfoncé dans le sol pendant huit longs mois. Ce n’est que le 12 juin dernier que le signal est réapparu, quelque part en Indonésie. Puis, cette semaine, les autorités ont annoncé que Vladivostok était la nouvelle cible. Il se pourrait bien que Mordashov ait fait le tour du monde sans que personne ne le prive de son yacht, ce qui est remarquable compte tenu de l’intérêt porté à ces attributs de la richesse des oligarques russes.

On peut y voir de l’insolence, de la moquerie, bref, n’importe quoi. Cependant, il s’agit certainement d’une grande gifle pour les autorités internationales, qui se sont vantées d’avoir réussi à saisir les biens des oligarques russes. Après tout, c’est ainsi que Mordashov a perdu son yacht Lady M de 65 mètres, qui a été saisi par la police italienne en mars de l’année dernière. Les autorités italiennes ont également saisi le yacht Scheherezade de 140 mètres, censé appartenir directement à Poutine.

L’un des plus grands navires privés du monde vaut 700 millions de dollars (environ 15,247 milliards de couronnes tchèques), soit plus d’un tiers des 2 milliards de dollars (43,57 milliards de couronnes tchèques) que valent tous les yachts saisis à des Russes par les autorités internationales l’année dernière. Si l’on considère que ce groupe inclut l’Amedea appartenant à Suleiman Kerim, qui vaut 325 millions de CZK. USD (7,08 milliards de CZK), la moitié des biens saisis se résume à deux bateaux.

Il convient d’ajouter que le Nord, long de 142 mètres, est arrivé à Vladivostok il y a deux jours. Il est à nouveau en sécurité, grâce à la puissance de ses quatre moteurs MTU, capables d’atteindre une vitesse maximale de 20 nœuds (37 km/h), et à ses vastes réservoirs de carburant. Après les avoir remplis, le bateau peut parcourir 12 410 km en une seule fois. Cependant, le carburant nécessaire pour parcourir une telle distance coûte toujours à Mordasova environ un demi-million de dollars (10,89 millions de couronnes tchèques).

Le yacht de guerre de l'oligarque russe a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités, il est à nouveau en sécurité - 1 - Lurssen Nord 2022 first set 01Le yacht d'un oligarque russe, conçu dans le style d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 2 - Lurssen Nord 2022 first set 02Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 3 - Lurssen Nord 2022 first set 03Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 4 - Lurssen Nord 2022 first set 04Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 5 - Lurssen Nord 2022 first set 05Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 6 - Lurssen Nord 2022 first set 06Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 7 - Lurssen Nord 2022 first set 07Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 8 - Lurssen Nord 2022 first set 08Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 9 - Lurssen Nord 2022 first set 09Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 10 - Lurssen Nord 2022 first set 10Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 11 - Lurssen Nord 2022 first set 11Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est maintenant à nouveau en sécurité - 12 - Lurssen Nord 2022 first set 12Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités, mais il est à nouveau en sécurité - 13 - Lurssen Nord 2022 first set 13Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est à nouveau en sécurité - 14 - Lurssen Nord 2022 first set 14Le yacht d'un oligarque russe, reproduit à la manière d'un navire de guerre, a fait le tour du monde au nez et à la barbe des autorités. Il est maintenant à nouveau en sécurité - 15 - Lurssen Nord 2022 first set 15
Nord compte 20 cabines pour trente-six invités. Ils ont à leur disposition tout ce dont ils ont besoin : piscines, club de plage, cinéma ou sauna, héliport ou « garage » pour les jouets aquatiques, y compris un mini sous-marin. Photo : Lürssen Yachts, matériel de presse

Source.

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion de la rédaction ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.