L’intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures sont sorties de l’imagination des gens, qui se sont rués sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons.

L’intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées des attentes des gens, qui se sont rués sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons.

/

La prochaine fois qu’un constructeur automobile affirmera qu’il a eu recours à tout autre changement controversé exigé par la réglementation en raison des préoccupations des clients, vous pourrez utiliser ces données pour vous moquer de lui. Les moteurs V12 sont une espèce en voie de disparition, mais ce n’est pas vraiment à cause du désintérêt des acheteurs, Lamborghini ne compte pas de nouveaux clients en ce moment même grâce à l’un de ces moteurs.

On peut le répéter tous les jours, ce ne sera toujours pas assez. Aujourd’hui, pour la première fois, nous rappelons donc que les nouvelles voitures de ces dernières années ont été conçues principalement en fonction de normes imposées par la politique et l’administration, et seulement en fonction des souhaits de leurs acheteurs. Et comme la portée et l’intensité de toutes sortes de réglementations deviennent de plus en plus grandes, et que les sanctions en cas de non-respect sont de moins en moins supportables, un fossé de plus en plus large se creuse entre les clients et leurs fournisseurs potentiels, avec pour point culminant, bien sûr, le passage à la mobilité électrique.

Si, dans une telle situation, les constructeurs automobiles étaient au moins disposés à dire quelque chose comme « Écoutez, nous aimerions vous offrir ceci ou cela, mais nous ne pouvons tout simplement pas », on verrait les choses différemment, mais ils ont commencé – vraisemblablement dans un effort pour améliorer la commercialisation – à accepter ces choses imposées comme étant les leurs. On finit donc par apprendre que toutes les solutions techniques controversées ont été voulues par les clients – les arrêts de démarrage ont été voulus par les clients, la réduction des effectifs a été voulue par les clients, les hybrides ont été voulus par les clients, les voitures électriques ont été voulues par les clients… Rien de tout cela n’est vrai, bien sûr.

Si c’était le cas, les solutions qui ne répondent pas à cet « intérêt du client » n’auraient aucun succès sur le marché. Mais la réalité est exactement l’inverse : quiconque s’oppose à ces tendances de quelque manière que ce soit et propose ce que d’autres ont été contraints de ne pas offrir est immédiatement considéré comme un écrémeur. Nous l’avons vu à maintes reprises dans le segment des voitures relativement ordinaires, mais même les portefeuilles des marques de prestige cèdent à la demande. Et les mêmes règles s’appliquent à eux aussi.

On le voit avec les moteurs V12, qui ont progressivement disparu des gammes de la plupart des constructeurs. Et ce n’est pas vraiment par manque d’intérêt, c’est le concept le moins compatible avec les exigences de minimisation de la consommation de papier ou des émissions de CO2. Qui propose aujourd’hui des moteurs 12 cylindres ? Si l’on ne tient pas compte des petites entreprises comme Pagani ou GMA de Gordon Murray, qui n’ont pas à se conformer aux règles de l’UE, il ne reste plus que quelques voitures exotiques comme Aston Martin, Ferrari, Lamborghini ou Rolls-Royce. Même Bentley n’en fait plus partie (malgré les promesses du contraire), Audi, BMW ou Mercedes (Maybach étant l’exception) sont depuis longtemps hors jeu. Et il y a beaucoup de V12 non turbocompressés sur le marché.

Mais aujourd’hui encore, un grand nombre de personnes ne peuvent imaginer autre chose qu’un moteur 12 cylindres à charge atmosphérique dans une voiture. Ils adorent ces moteurs pour leur sonorité, leur raffinement ou le caractère de leurs performances. C’est pourquoi, lorsque quelqu’un propose une nouvelle voiture équipée d’un V12, il peut automatiquement compter sur une récolte de ventes.

C’est ce que confirme Francesco Scardaoni, directeur de la division Asie-Pacifique de Lamborghini, qui affirme que la nouvelle Revuelto est un succès sur le marché auquel personne à Sant’Agata Bolognese n’avait pensé, grâce aux changements imposés par la réglementation. En effet, la production est déjà épuisée jusqu’en 2026, mais surtout, 60 % des acheteurs découvrent la marque. Ce n’est donc pas comme si la clientèle traditionnelle était venue pour une autre Lambo, la voiture, en conservant le moteur V12 sans le turbo, attire aussi un nombre sans précédent d’acheteurs de voitures concurrentes qui n’offrent plus un tel groupe motopropulseur.

Scardaoni le confirme : « Nous avons beaucoup de nouveaux clients et la raison en est que nous sommes l’un des rares constructeurs à avoir maintenu le V12 en vie dans le segment des supercars, littéralement. » Et d’ajouter : « Il n’a pas été facile de proposer un 12 cylindres atmosphérique alors que nous sommes confrontés à des réglementations de plus en plus strictes en matière de CO2 dans le monde entier. L’investissement dans le moteur a donc été énorme, nous avons dû tout redessiner ».

Mais tout ce travail a manifestement porté ses fruits, notamment lorsque les responsables politiques ont en quelque sorte donné un coup de pouce à la marque. La pression qu’ils ont exercée pour obtenir le départ de toute une série de voitures vers les terrains de chasse éternels ou, du moins, hors d’Europe, n’est pas seulement à mettre au crédit de Lamborghini, mais aussi de Dacia, qui, en quelques années, est passée du statut de constructeur raillé à celui de favori du commun des mortels. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle n’encombre pas ses voitures d’inutiles sottises indésirables pour les clients tant qu’elle le peut.

Grâce à cette approche, le constructeur roumain commence déjà à talonner Skoda en Europe, qui le devançait largement il y a quelques années. Mais Mlada Boleslav a décidé que l’Enyaq, d’une valeur de 1,2 million de dollars, serait un plus grand succès que l’Octavia, d’une valeur de 400 000 dollars. Bien entendu, cette décision n’a pas été bien accueillie par les acheteurs, si bien qu’au cours des dix premiers mois, la marque a enregistré 479 658 immatriculations. Dacia en compte aujourd’hui 434 182, avec un nouveau Duster bon marché et raisonnable en route, sans perspectives électriques au-delà de 2030.

Cependant, nous pouvons pleurer sans cesse et sans résultat apparent sur l’état lamentable d’un marché que les idéologies vertes ont contribué à dévaster. Et nous ne nous attendons pas à ce que les politiciens s’apitoient sur le sort des gens ordinaires. Nous sommes plutôt surpris par la façon dont la plupart des constructeurs automobiles continuent d’insister sur la même attitude, même si leurs clients disparaissent sous leurs yeux. Et peu importe qu’ils se dirigent vers une Dacia ou une Lamborghini.

L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, qui se sont jetés sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 1 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 09L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 2 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 10L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 3 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 11L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 4 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 12L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 5 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 13L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 6 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 14L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 7 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 27L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 8 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 28L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 9 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 29L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 10 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 30L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 11 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 31L'intérêt pour la nouvelle Lambo montre à quel point les nouvelles voitures se sont éloignées de l'imagination des gens, ils sont descendus sur le moteur V12 comme des guêpes sur des bonbons - 12 - Lamborghini Revuelto 2023 first kit 34
Bien que la Revuelto soit équipée d’un moteur hybride, il s’agit toujours d’un 12 cylindres atmosphérique. Pratiquement plus personne ne propose quelque chose de semblable, et l’intérêt des clients pour d’autres marques est donc, sans surprise, énorme. Photo : Lamborghini Lamborghini

Source.

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion des rédacteurs ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.