Tesla a obtenu gain de cause dans sa lutte contre les grévistes suédois, le tribunal s’étant rangé de son côté. Mais elle se bat contre un grand ensemble

Tesla remporte un succès dans sa lutte contre les grévistes suédois, le tribunal se rangeant de son côté. Mais elle se bat contre un grand ensemble

/

Elon Musk a l’habitude de jouer les durs, il ne va donc pas céder aux Suédois. Mais les Suédois ont eux aussi eu leur lot de batailles avec de grandes entreprises, et ils n’ont pas l’intention de reculer. Le tribunal a donc déjà dû intervenir dans le litige et, jusqu’à présent, il s’est rangé du côté de Tesla.

La République tchèque a connu une grève qu’il est difficile de ne pas considérer avec une certaine amertume. Bien qu’elle ait été d’une ampleur exceptionnelle par rapport aux normes modernes de notre pays, nous n’avons pas l’impression qu’elle ait abouti à quoi que ce soit. Chacun y a vu quelque chose de différent. Si les organisateurs de ces manifestations ne sont pas capables de nommer clairement la ou les causes des problèmes actuels et d’appeler clairement à les résoudre, rien ne changera.

La grève actuellement en cours en Suède est tout aussi contradictoire. Elle est dirigée contre Tesla et a été lancée par environ 130 employés de l’entreprise qui estimaient qu’ils n’étaient pas suffisamment récompensés pour leur travail dans l’entreprise automobile. Dans de tels cas, nous adoptons une position de principe qui pourrait être résumée par les mots suivants : « Vous estimez que vous n’êtes pas bien payé ? Demandez plus et si l’on ne répond pas à vos demandes, trouvez un meilleur emploi ». Mais la Suède est un pays fortement socialiste, et au lieu de suivre la voie individuelle, les employés ont choisi la voie collective et ont voulu obtenir de meilleures conditions par le biais d’une convention collective via les syndicats. Mais Tesla a refusé d’agir de la sorte parce qu’elle n’accepte pas les conventions collectives dans le monde entier. La grève a donc commencé.

S’il ne s’agissait que de ces 130 personnes, Tesla les aurait contournées, mais en Suède, l’employeur est combattu comme un ennemi de classe. C’est ainsi que, progressivement, des personnes travaillant pour des entreprises totalement différentes, mais refusant de travailler pour Tesla, ont commencé à faire preuve de solidarité avec les employés de l’entreprise. Ainsi, les mécaniciens ont été rejoints par les dockers qui ont refusé de décharger les Teslas des bateaux, les nettoyeurs ont refusé de travailler dans les salles d’exposition, les électriciens ont renoncé à réparer le réseau Supercharger… Tesla était prêt à faire face à cette situation, mais le problème clé pour le constructeur automobile est devenu l’implication des postiers.

N’importe qui peut fournir des services postaux, mais l’entreprise publique Postnord est la seule en Suède à pouvoir fournir des plaques d’immatriculation et des documents connexes à l’Agence suédoise des transports (Transportstyrelsen), elle aussi une institution publique, conformément aux contrats existants. Bien que personne ne soit stationné sur place, et dans ce cas personne ne peut l’être, et que l’autorité délivre donc les plaques, les facteurs ont refusé de livrer les colis avec celles-ci, ce qui a mis l’entreprise dans un piège. Transportstyrelsen a déclaré qu’elle travaillait, qu’elle remettrait tout à Postnord et qu’elle ne pouvait rien faire de plus parce qu’elle était le partenaire contractuel exclusif pour ce travail. Postnord a ensuite déclaré que la grève était un cas de force majeure dans l’optique de la direction et qu’elle ne pouvait rien y faire. Puis, lorsque Tesla a voulu que Postnord livre, le syndicat lui a dit qu’il pouvait signer une convention collective et l’obtenir. C’est vraiment pathétique.

Cela semblait être la fin, mais Tesla n’a pas abandonné ici non plus et a porté le combat devant le tribunal de Transportstyrelsen. Et il s’est rangé de son côté. Dans une décision étonnamment rationnelle rendue en quelques heures, le tribunal de district de Norrköping a jugé que l’action en justice de Tesla était justifiée, que Transportstyrelsen ne pouvait pas invoquer l’excuse selon laquelle elle ne livrait pas Postnord, et que l’agence devait être en mesure de trouver un autre moyen de livrer les plaques d’immatriculation et les documents, puisqu’elle en avait l’obligation légale. Si elle ne trouve pas de solution dans les sept jours, elle devra payer une amende de 1 million de SEK (environ 2,13 millions de SEK). Nous n’avons pas encore pu obtenir de réaction de la part de la contrepartie, mais nous supposons que l’institution publique se conformera à la décision du tribunal.

Cependant, ce n’est pas le seul procès intenté par Tesla, l’autre vise les travailleurs postaux. Comme nous l’avons déjà mentionné, Postnord a affirmé pour sa défense que la grève des employés contre Tesla pouvait être considérée comme un cas de force majeure, mais Tesla nie une telle chose et veut que le tribunal lui ordonne d’assurer le service malgré l’opposition des employés. Nous devrons attendre la décision, mais les chances de succès sont élevées selon les commentateurs locaux.

Le moment où Tesla obtiendra gain de cause approche-t-il ? Nous serions prudents à ce sujet. L’entreprise est aux prises avec un très grand nombre de personnes à l’esprit socialiste qui sont loin d’avoir le dernier mot. À la fin de la semaine dernière, les membres du syndicat IF Metall travaillant pour Hydro Extrusions ont annoncé qu’ils se mettaient eux aussi en grève contre Tesla. Et leur décision est un autre problème pour le constructeur automobile, car Hydro Extrusions est la seule en Europe à fournir des alliages à la Gigafactory de Berlin. Tesla peut aussi contourner ce problème, bien sûr, mais c’est de plus en plus problématique pour Tesla.

Ce sera toujours intéressant à suivre, même si les deux parties semblent s’entêter inutilement sur ce point. Il est peut-être impossible de gagner « par la force » sans conséquences négatives à long terme dans un tel cas, c’est pourquoi, en tant qu’observateurs impartiaux, nous espérons qu’un compromis acceptable pour les deux parties sera bientôt trouvé.

Tesla a obtenu gain de cause dans sa lutte contre les grévistes suédois, le tribunal s'étant rangé de son côté. 1 - Tesla Gigafactory Berlin production 01Tesla remporte un succès dans sa lutte contre les grévistes suédois, le tribunal se rangeant de son côté. Mais il se bat contre un grand ensemble - 2 - Tesla Gigafactory Berlin production 02Tesla remporte un succès dans sa lutte contre les grévistes suédois, le tribunal se rangeant de son côté. Mais il se bat contre un grand ensemble - 3 - Tesla Gigafactory Berlin production 03
Lorsque 130 employés de Tesla ont cessé de travailler sur les réparations de la marque le 27 octobre, personne ne s’attendait probablement à ce que la grève débouche sur deux procès, mais c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui. Et dans le premier cas, le tribunal a donné raison au constructeur automobile. Photo : Tesla

Source : Reuters, Auto News, Dagens Industri

Tous les articles d’Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion du rédacteur ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.