Tout espoir est perdu, 3 500 employés de l’usine européenne de Ford, autrefois fière, sont licenciés, il ne restera plus rien.

L’espoir est perdu, 3 500 employés de l’usine européenne de Ford, autrefois fière, sont licenciés, il ne reste plus rien

/

L’histoire tragique qui s’est progressivement développée a atteint son triste dénouement. L’usine de Ford, autrefois la plus grande d’Europe, est sur le point de disparaître, et il n’en restera rien de comparable. Des milliers d’employés devront faire leurs valises d’ici le dernier jour de l’année.

Un collègue anglophone a résumé la situation à l’usine Ford de Saarlouis, en Allemagne, il y a plusieurs étés, en disant : « Tragedy in the making » (une tragédie en préparation). Bien que personne n’ait pu savoir à l’époque qu’il en serait ainsi, les mots « une tragédie en devenir » se sont malheureusement révélés tout à fait exacts.

Nous ne savons pas dans quelle mesure vous êtes familiarisés avec des réalités automobiles aussi lointaines, mais l’usine à l’ovale bleu de Sara est un symbole du genre. C’était l’une des plus grandes usines automobiles du monde, et la plus grande d’Europe, et pendant des décennies, le constructeur a confié la production de ses plus gros succès de vente au vieux continent. Cela a commencé en 1970, lorsque la première des plus de 6 millions d’Escort est sortie des chaînes de production, et l’importance de l’usine n’a pas diminué au cours du nouveau millénaire. À l’époque, l’usine a été chargée de produire l’incontournable Escort, mais en 2025, cette histoire se terminera pratiquement sans rien.

La dernière fois que nous avons écrit qu’une telle chose pourrait se produire, c’était en janvier, lorsqu’il a finalement été confirmé que ni les Chinois ni personne d’autre ne voulait de l’usine. Mais ce n’était que la dernière goutte d’eau dans un océan de malheur qui avait déjà commencé à se remplir deux ans plus tôt, après la décision absurde de Ford de tout miser sur la voiture électrique. Maintenant que la situation a dégénéré, Ford a renoncé à trouver une solution constructive et a annoncé aux travailleurs restants de l’usine qu’elle quitterait le site dès que la production de la Focus s’achèverait, vraisemblablement le 31 décembre de cette année.

Les collègues d’Automobilwoche rapportent qu’une solution finale a été trouvée avec le syndicat allemand IG Metall. Ce dernier n’a eu d’autre choix que d’accepter que quelque 3 500 personnes de l’usine de Saarlouis perdent leur emploi au moment où la production de la Focus sera arrêtée.

IG Metall indique qu’environ 1 000 personnes resteront employées sur le site par la suite, mais personne ne sait ce qu’elles y feront. Les responsables syndicaux ne semblent pas s’en inquiéter, estimant qu’il s’agit surtout d’une punition pour Ford. « Nous n’avons pas été en mesure de parvenir à un résultat optimal lors des négociations, c’est pourquoi nous avons choisi la deuxième meilleure option : nous avons rendu les suppressions d’emplois aussi coûteuses que possible pour Ford », a déclaré le chef régional de l’IGM à ce sujet.

C’est ainsi que s’est achevée une saga de plusieurs années qui a commencé par la suppression insensée de la Focus, qui restait l’une des Ford potentiellement les plus vendues du continent, suivie d’une tentative de céder l’usine « telle quelle » à l’un des autres constructeurs automobiles. En cas d’échec, Ford a voulu vendre l’usine et ses employés à une entreprise d’un autre secteur. Cette démarche n’ayant pas non plus abouti, il n’a eu d’autre choix que de prendre la mesure actuelle et de mettre fin à l’ère de la production Ford à Saarlouis de la manière décrite ci-dessus.

Est-ce triste ? Bien sûr, mais plus encore, nous sommes désolés de voir à quel point c’est inutile. Ford met un pistolet dans sa bouche, appuie sur la gâchette et espère que le résultat sera une nouvelle vie formidable ? Existe-t-il une meilleure définition du mot « naïveté » ?

L'espoir s'éteint, 3 500 travailleurs de l'usine européenne de Ford, autrefois fière, sont licenciés, il ne reste plus rien - 1 - Ford Saarlouis : arrêt de la production 2021 ilu 01L'espoir s'éteint, 3 500 employés de l'usine européenne de Ford, autrefois fière, sont licenciés, il ne restera rien - 2 - Ford Saarlouis arrête la production 2021 ilu 02L'espoir s'éteint, 3 500 employés de l'usine européenne de Ford, autrefois fière, sont licenciés, il ne restera plus rien - 3 - Ford Saarlouis zastaveni vyroby 2021 ilu 03
L’une des grandes usines de Ford se trouve toujours à Saarlouis, l’une des plus grandes jamais construites en termes d’effectifs et de volume de production, la fierté de la division européenne du constructeur automobile. Longtemps sur la sellette, elle est aujourd’hui pratiquement terminée avec la grande majorité de ses employés restants. Photo : Ford

Source : Automobilwoche

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion du rédacteur ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.