Toyota va sérieusement en amont et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque.

Toyota va sérieusement en amont et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque.

/

Il s’agit vraiment d’une anomalie. Cependant, quel constructeur automobile sortira un nouveau moteur diesel pour l’Europe en 2023 ? Combien de ces moteurs sont proches des 3 litres ? Et qui s’en vante encore ? Nous craignons que Toyota ne soit le dernier soldat dans ce domaine.

J’ai commencé à percevoir très tôt que si quelqu’un essaie de vous faire taire dans une discussion, de vous en exclure contre votre gré ou de faire en sorte que vous ne soyez pas entendu, c’est parce qu’il est à court d’arguments rationnels. Il a donc commencé à agir à partir d’une position de pouvoir, souvent une autorité artificiellement créée, afin d’affirmer sa « vérité », dont il est lui-même bien conscient des lacunes. C’est à cela que ressemblait, entre autres, l’éducation communiste et, à partir d’un certain moment, j’ai cru que je ne rencontrerais plus jamais rien de tel.

Malheureusement, ces dernières années, nous avons vécu essentiellement la même chose. La discussion de certaines choses disparaît de la place publique, non pas parce que tout le monde est soudainement d’accord avec quelque chose, mais parce que certaines opinions ne sont soudainement pas autorisées à être entendues. Elles sont divisées en « bonnes » et « mauvaises », les auteurs de ces dernières sont vilipendés, ostracisés et ridiculisés au nom d’une vérité supérieure. C’est absurde, car il ne devrait pas être difficile pour une société libre d’arriver à la conclusion que si certaines choses sont données (la couleur noire est noire et 1+1 est 2), il y a beaucoup plus de choses qui ne sont tout simplement pas données, qui ne le seront jamais et qui doivent être débattues encore et encore afin d’arriver à un résultat vraiment meilleur. L’une d’entre elles est sans aucun doute la meilleure solution pour alimenter les voitures dans 11 ans, mais personne ne peut le dire à l’avance.

En tant qu’automobiliste, je trouve infiniment triste que l’approche dogmatique ait affecté l’industrie. À la fin de l’année 2023, quelqu’un essaie sérieusement de proposer la seule solution possible en matière de groupe motopropulseur pour 2035, et ce n’est même pas le résultat d’un débat. Une fois de plus, ce débat est étouffé avec véhémence, comme nous le constatons tous les jours. Nous n’incendions pas les showrooms Tesla, nous ne commettons aucun crime, nous exprimons simplement notre opinion dans un domaine pour lequel nous avons été formés, dans lequel nous avons passé la plus grande partie de notre vie, et dans lequel nous avons des décennies d’expérience. Et pourtant, nombreux sont ceux qui souhaitent que nous ne le fassions pas, que cela « ne soit pas vu ». Serait-ce parce qu’ils sont à nouveau à court d’arguments rationnels ?

Mais je ne veux pas parler de nous. L’ensemble de l’environnement automobile est concerné, y compris les constructeurs eux-mêmes et leurs départements d’ingénierie. Les entreprises savent elles aussi ce qui est juste, mais elles se taisent généralement et sont encore plus en phase avec la réalité. Elles font ce qu’on leur demande de faire, et non ce qu’elles ont elles-mêmes décidé de faire. C’est ainsi que nous assistons, à grand renfort de proclamations, à la présentation de nouvelles voitures totalement non compétitives qui n’auraient jamais été construites dans un environnement libre. Raison de plus pour apprécier tout constructeur qui sait garder la tête haute et continuer à s’en tenir au bon sens.

Toyota est l’un d’entre eux, et aujourd’hui nous l’avons déjà apprécié une fois. Et nous devons le faire à nouveau, car le constructeur japonais a dévoilé à Bruxelles un nouveau pick-up Hilux à moteur diesel dans sa version haut de gamme Invincible, qui – vous ne le savez peut-être pas – est également vendue chez nous. Et il continuera d’être disponible avec cette version. Il s’agit d’un moteur 2.8 D4-D pour 2024 en version mild-hybrid.

Certains se demanderont peut-être de quel genre de dinosaure il s’agit. Et ne disons pas que c’est le moteur de notre choix, ce n’est pas la question. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il existe des voitures pour lesquelles ces groupes motopropulseurs sont encore les mieux adaptés : ils sont solides, durables, efficaces et n’ont pratiquement aucune limite en termes d’utilisation. Pourquoi équiper une telle voiture d’un moteur électrique ? Pourquoi y mettre de l’essence ? Les pick-up comme le Hilux ont besoin de quelque chose de tout à fait différent, et il est sympathique que Toyota s’en aperçoive, puisse l’offrir, puisse l’innover encore aujourd’hui, et n’ait aucun problème à le montrer parce qu’il sait que les clients le veulent.

Nous accueillons donc le Hilux Invincible 2024, qui reçoit un turbodiesel de 2,8 litres avec un système mild-hybrid de 48 volts pour une plus grande efficacité et une meilleure utilisation en ville et en tout-terrain. Il ne s’agit donc pas du système hybride traditionnel du constructeur japonais, mais d’un système mild-hybrid plus simple et plus léger qui améliore l’efficacité du fonctionnement du groupe motopropulseur d’environ 5 %. Ce n’est pas un miracle, mais Toyota affirme que le système mild-hybrid a été développé pour être aussi léger que possible, car la dernière chose que l’on souhaite, c’est un poids supplémentaire sur la route. L’essentiel est donc constitué d’une batterie légère de 48 volts située sous la banquette arrière et qui ne pèse que 7,6 kg.

Elle ne peut pas être rechargée seule, bien sûr, car il s’agit d’un hybride léger. La voiture est donc équipée d’un moteur électrique supplémentaire (un démarreur/générateur intégré à entraînement par courroie) qui peut également servir de groupe motopropulseur autonome en ville, par exemple, ou aider le moteur diesel en cas de forte charge. Il ajoute 12 kW de puissance et 65 Nm de couple à la chaîne cinématique. La même unité sert ensuite à charger la batterie pendant la décélération. Si Toyota parvenait à combiner idéalement les deux moteurs, le nouveau turbodiesel de 2,8 litres pourrait offrir jusqu’à 177 kW (240 ch) de puissance et 615 Nm de couple. Mais nous ne connaissons pas encore les dates officielles.

Outre une dynamique accrue, le système mild-hybrid est également censé améliorer la stabilité en tout-terrain, y compris dans les descentes abruptes, grâce au freinage régénératif. L’augmentation de la puissance permettra également « d’adoucir le déploiement de la puissance » de la voiture sur les terrains difficiles, selon le constructeur automobile. L’efficacité et l’expression du moteur sont encore renforcées par un régime de ralenti plus bas, qui passe de 720 à 600 tr/min. Et pour ne rien gâcher, le mild-hybrid a reçu une dose supplémentaire d’imperméabilité pour pouvoir s’aventurer dans des profondeurs allant jusqu’à 700 mm. Ce sont là des caractéristiques sympathiques que les clients du Hilux apprécieront, même si Bruxelles ne sera certainement pas le destinataire du nouveau diesel.

En fait, la nouvelle voiture est avant tout une affaire européenne et sera commercialisée au cours du premier semestre 2024. Les prix seront annoncés à l’approche du lancement, mais pour l’instant, le Hilux Invincible avec l’ancien diesel commence à £1,531,860 ici.

Toyota va sérieusement en amont, présente un nouveau 2,8 litres diesel en 2023, sera disponible en République tchèque - 1 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 01Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 2 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 02Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 3 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 03Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 4 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 04Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 5 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 05Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 6 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 06Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 7 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 07Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 8 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 08Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 9 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 09Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 10 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 10Toyota remonte la pente et présente un nouveau moteur diesel de 2,8 litres en 2023, qui sera disponible en République tchèque - 11 - Toyota Hilux Invincible 2024 novy motor 28 D-4D 11
Ce n’est probablement pas une voiture à notre goût, mais le fait que Toyota, malgré tous ses efforts pour éliminer de telles voitures de son offre, puisse présenter avec enthousiasme un nouveau diesel sous le capot en 2023 mérite d’être salué. Photo : Toyota

Source.

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion des éditeurs ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.