VW annonce la disparition de la ID.3 pour permettre à la Golf tout électrique de se démarquer. Mais pas pour tuer la Golf elle-même.

VW affirme qu’il supprimera l’ID.3 pour permettre à la Golf tout électrique de se démarquer. Mais pas pour tuer la Golf elle-même.

/

Nous avons l’habitude de dire que nous faisons d’une pierre deux coups lorsque nous parvenons à résoudre deux problèmes en même temps. VW peut faire d’une pierre deux coups, mais nous sommes convaincus qu’il ne le fera pas.

En 1999, Volkswagen a vendu près de 704 000 Golfs rien qu’en Europe. Un record que la marque a frôlé à plusieurs reprises depuis, mais la dernière fois qu’elle a franchi la barre du demi-million, c’était il y a neuf ans. La Golf a toutefois conservé son trône européen, où elle a facilement résisté à l’engouement pour les SUV. Cependant, depuis que les Allemands ont succombé à l’attrait de l’électricité et ont commencé à dire haut et fort que leur best-seller actuel était une relique et que l’avenir appartenait à l’ID.3 électrique, la Golf perd du terrain. En conséquence, seules 177 203 voitures ont été vendues sur le vieux continent en 2022, et le chiffre de l’année dernière sera au mieux similaire, malgré la croissance du marché global.

Les Allemands, surtout ces derniers mois, ont commencé à s’asperger de cendres et à admettre qu’ils avaient commis de nombreuses erreurs avec la huitième génération. Pourtant, selon eux, le lifting dévoilé la semaine dernière était censé les corriger toutes. Mais pour l’heure, il ne faut surtout pas compter sur la Golf pour remonter sur son trône. S’il est vrai que certains détails sont meilleurs, la marque semble avoir travaillé pour que son ancien best-seller perde encore plus de clients. En effet, la version GTI doit se passer d’une boîte manuelle, tandis que la version GTD en est totalement dépourvue.

Le responsable du développement de la marque allemande, Kai Grünitz, a déclaré que les variantes électrifiées eHybrid et GTE étaient prioritaires. C’est-à-dire celles qui contribuent beaucoup moins aux ventes, la GTE ayant disparu après la fin des subventions allemandes pour les hybrides rechargeables. Cela confirme que le client compte de moins en moins pour VW. De plus, ce n’est qu’un simple amuse-gueule comparé à ce qui nous attend dans quatre ou cinq ans. Pour l’heure, les Allemands tablent sur une Golf de neuvième génération uniquement électrique.

Grünitz en parle avec prudence dans une interview accordée à Top Gear, de sorte que même lui n’est pas convaincu qu’il s’agit là de l’avenir de la Golf ; il y a certainement une autre voie possible. Cependant, le fait que VW envisage une telle idée à ce stade, après le fiasco apparent de ses projets électriques, est fascinant à sa manière. Après le scandale du Dieselgate, le constructeur automobile semble désemparé et, pour ceux qui sont nés plus tard, il peut sembler incroyable qu’il n’y a pas si longtemps, il était l’un des constructeurs les plus rationnels et les plus pragmatiques au monde. Ce n’est tout simplement plus le cas aujourd’hui.

Le constructeur travaille donc actuellement sur la possibilité non seulement d’électrifier complètement la Golf, mais aussi de se débarrasser simultanément de la ID.3, encore et toujours récemment vantée, qui était censée être la nouvelle Golf de l’ère électrique. Cela résoudra un problème pour VW, l’ID.3 n’ayant pas rencontré l’intérêt des masses, mais cela en résoudra-t-il un autre ? Nous refusons d’y croire, l’électrification de la Golf peut tuer cette légende de l’automobile par la même occasion.

« Nous n’avons pas la place de proposer deux ou trois voitures de la même marque au même client. Nous avons déjà commencé à travailler sur une Golf entièrement électrique. Nous avons une idée concrète de ce à quoi elle devrait ressembler, mais nous devrons voir comment le marché évolue », a déclaré Grünitz dans l’esprit de ce qui précède – si le marché continue de s’intéresser aux voitures électriques, la neuvième génération de l’icône allemande ne sera pas électrique non plus. Cependant, si pour une raison ou une autre VW en vient à penser qu’une Golf IX électrique est la bonne solution, l’ID.3 se retrouvera dans la gamme après un bref chevauchement entre les deux voitures.

Mais nous ne pensons pas que cela se produira. Les chances de voir les VE percer sans innovations techniques révolutionnaires qui n’interviendront pas avant quelques années sont pratiquement nulles. Et VW n’a peut-être pas perdu la tête au point de la mettre volontairement dans un nœud coulant. Nous supposons donc que la Golf et l’ID.3 continueront à coexister, et que la Golf IX redeviendra une voiture à combustion. Et si quelque chose meurt, ce sera l’ID.3 en raison du manque d’intérêt qu’il suscite – rappelons que VW a vendu 4 866 800 voitures neuves l’année dernière, dont les VE n’ont représenté que 393 700 immatriculations. Et à quoi a-t-il prêté attention en premier lieu ? Les voitures électriques restent la réponse à une question que les clients n’ont pas posée, ce qui n’est peut-être pas si difficile à comprendre de nos jours.

VW dit qu'il va supprimer l'ID.3 pour permettre à la Golf tout électrique de se démarquer. Mais de peur que cela ne tue la Golf elle-même - 1 - VW Golf 2024 facelift first kit 09VW dit qu'il va tuer l'ID.3 pour permettre à la Golf électrique de se démarquer. Mais pas pour tuer la Golf elle-même - 2 - VW Golf 2024 facelift first set 11VW dit qu'il va supprimer l'ID.3 pour permettre à la Golf électrique de se démarquer. Mais pas pour tuer la Golf elle-même - 3 - VW Golf 2024 facelift first set 14
La Golf faceliftée est arrivée sans la version GTD, qui s’est bien vendue. Mais elle a été victime de l’électrification, qui ne représente qu’une infime partie des immatriculations globales de la marque. Les Allemands cherchent à renverser la vapeur avec la neuvième génération de leur icône, qui ne sera alimentée que par des batteries. Mais s’ils le faisaient, ils tueraient non seulement l’ID.3, mais aussi leur plus grand best-seller depuis des années. C’est pourquoi nous ne croyons pas qu’ils le feront, nous ne le croyons pas. Photo : Volkswagen

Source.

Tous les articles sur Autoforum.cz sont des commentaires exprimant l’opinion des éditeurs ou de l’auteur. À l’exception des articles marqués comme étant de la publicité, le contenu n’est pas sponsorisé ou influencé de quelque manière que ce soit par des tiers.